Emballage | Logistique | Expertise

Stockage : les étapes pour bien choisir son rayonnage | RAJA

    La définition du stockage repose sur l’idée de placement intelligent des stocks, afin de retrouver le plus rapidement possible les produits recherchés. Découvrez une série de conseils pour l'agencement et le bon fonctionnement de votre espace de stockage.

    Également appelé entreposage, un stockage pertinent garantit la bonne conservation des marchandises, la sécurité, la circulation des salariés et l’optimisation de l’espace.

    Mais il inclut également l’idée de bonne gestion des stocks pour éviter les ruptures ou le sur-entreposage.

    Rayonnage : le responsable logistique doit veiller à ce que la chaîne logistique ne soit jamais rompue

    Les objectifs du responsable logistique

    Garant du bon fonctionnement de la zone de marchandises/d’expédition, le responsable logistique doit veiller à ce que la chaîne logistique ne soit jamais rompue à cause d’un problème de rupture de stock, d’arrêts de travail, de maillons manquants, etc.

    La bonne gestion des stocks et l’entreposage sont donc au cœur de ses préoccupations.

    New Call-to-action

    1 - Identifier les produits à stocker

    La première étape avant de choisir son mode de stockage peut paraître basique, mais est pourtant essentielle : faire l’inventaire de ses marchandises avant d’agrandir l’espace de stockage !

    En faisant du tri, vous vous apercevrez peut-être que vous avez tendance à sur-stocker le nombre de vos cartons, par exemple.

    Demandez-vous :

    • Quel est le nombre de produits à envoyer par jour ?
    • Quels sont les besoins matériels d’emballage par rapport à vos envois ?

    Vous pourrez ainsi établir vos besoins de stockage précisément et évaluer les ruptures permanentes versus les éléments en trop grande quantité.

    Astuce d’optimisation du stockage

    Profitez du début d’année pour un grand déstockage soldes de vos produits ! Gain d’espace, gain d’argent, et surtout de nouvelles bases pour bien commencer une nouvelle année. Faire le vide permet de ré-agencer les espaces pour une meilleure optimisation du stockage.

    2 - Analyser l’environnement pour optimiser les déplacements

    Établissez une cartographie de vos zones de stockage, d’emballage, d’expédition : un rayonnage installé au bon endroit géographique limitera les déplacements inutiles et laborieux.

    Les espaces de stockage doivent être structurés et ordonnés afin de faciliter la tâche des préparateurs de commandes. Pour cela, plusieurs options s’offrent à vous :

    • Installer des rayonnages;
    • Délimiter les zones magasin;
    • Délimiter les zones de surstock;
    • Délimiter les zones d’emballage (en veillant par exemple à ce que les produits de calage soient bien à proximité).

    Élaborez un adressage précis des zones où retrouver les produits.

    La méthode la plus répandue consiste à numéroter chaque rayonnage, puis chaque étagère, puis chaque compartiment.

    3 - Déterminer l’implantation

    Après avoir établi la meilleure cartographie logistique, observez les installations existantes : attention par exemple à ne pas gêner les sorties de secours ou les accès à certaines zones.

    Pensez également à ne pas installer vos rayonnages contre des éléments fixes et inamovibles comme les canalisations.

    Révisez votre plan de stockage selon ces derniers éléments.

    4 - Faciliter la circulation et la manipulation

    Une fois les espaces de stockage établis, pensez à déterminer la largeur nécessaire entre les espaces :

    • Les chariots doivent pouvoir passer entre les rayons;
    • Les produits doivent rester accessibles.

    5 - Vérifier la nature du sol

    Un sol en béton assure par exemple la bonne stabilité du rayonnage. Si votre sol semble plus fragile, sa planéité doit être vérifiée.

    Si votre sol est instable mais que vous n’avez pas l’intention d’effectuer des travaux pour l’aplanir ou le rigidifier, vous pouvez utiliser des outils comme des cales de mise à niveau ou des pieds ajustables.

    Évitez cependant les rayonnages lourds en cas d’instabilité des sols et optez plutôt pour du mi-lourd.

    6 - Choisir son modèle de rayonnage

    Selon vos besoins de stockage et les produits à entreposer, les rayonnages peuvent prendre différentes formes. Aussi appelés « racks », ces rayonnages se composent de plusieurs étagères capables de supporter des charges plus ou moins lourdes.

    On peut trouver différents supports adaptés au type de rayonnage et de stockage.

    L'organisation du rayonnage permet de faciliter la circulation et la manipulation de vos colis.

    Les différents types de rayonnage

    · Le rayonnage en acier galvanisé : il ne rouille pas et peut supporter jusqu’à 170 kg par tablette. C’est un rayonnage de type semi-lourd ;

    • Le plateau aggloméré : ultra robuste avec des grandes dimensions de stockage, c’est un rayonnage de type lourd ;
    • Le rayonnage à palettes : d’une hauteur de 3 m, ce support est spécialement conçu pour le stockage de palettes ;
    • Le rayonnage en acier époxy : idéal pour un stockage léger de type archives, dossiers, etc.

    Les rayonnages sont souvent modulables et peuvent s’agrandir facilement.

    De la même façon, les tablettes réglables permettent de gérer l’utilisation des rayonnages de façon mobile.

    Les rayonnages peuvent se composer :

    • De tablettes : pour des archives, dossiers, caisses…
    • De bras : pour des éléments longs, type tubes;
    • De cornières : pour régler les tablettes;
    • De longerons : pour renforcer le châssis de la structure et supporter de lourdes charges.

    Des éléments auxquels s’ajoutent des accessoires de rangement tels que bacs, tiroirs, boîtes transparentes, etc.

    Les différents types de stockage

    Pour une manutention manuelle à faible rotation, de type archives :

    • Stockage sur étagères en allées;
    • Stockage sur rayonnage mobile manuel et à volant;
    • Stockage de masse en palettes.

    Pour une manutention manuelle à forte rotation, de type picking :

    • Stockage sur rayonnage en allées;
    • Stockage dynamique sur rails (assemblage sur poste);
    • Stockage en niveaux sur allées de circulation;
    • Stockage en niveaux sur niveau uni;
    • Stockage en niveaux sur mezzanines.

    Pour une manutention mécanique avec engins :

    • Stockage sur palettes à rehausses, idéal pour des produits à forte saisonnalité ;
    • Stockage sur racks en allée;
    • Stockage en grande hauteur, pour les allées étroites;
    • Stockage par accumulation type LIFO ou FIFO, souvent utilisé pour les boissons;
    • Stockage sur base mobile : une solution coûteuse qui entrepôts frigorifiques.

    Élément primordial dans le fonctionnement d’un entrepôt, le stockage doit donc être réfléchi selon les besoins de chaque entreprise. Bien choisir ses modèles de rayonnage est donc un aspect à ne pas négliger dans la gestion du stock d’un entrepôt.

    Les trois points-clés à retenir :

    • Faire du tri annuellement en période de soldes est une bonne façon de désengorger les rayonnages de produits anciens. Vous gagnerez ainsi de l’espace utile.
    • Établissez une cartographie précise de votre entrepôt, de ses allées, des zones de préparation des produits et d’emballage : vous saurez ainsi où placer vos rayonnages pour rendre le trafic des chariots et des salariés le plus fluide possible.
    • Choisissez des modèles de rayonnages adaptés à vos marchandises (lourdes, semi-lourdes, légères) tout en prenant en compte la nature de vos sols.

     

    New Call-to-action

    Par L'équipe Raja le

    Suivez-nous

    Inscrivez-vous à la newsletter



    Articles récents

    TÉLÉCHARGEZ LE GUIDE DE L'EMBALLAGE

    New Call-to-action