<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=179921&amp;fmt=gif">

Emballage | Logistique | Expertise

Comment fidéliser les amateurs de vin via une box et le digital ? [Interview LePetitBallon.com]

    lepetitballon_ohannassian_interview-raja

     

    La "box" a été l'un des modèles qui a percé ces dernières années - MyLittleParis étant la success story française la plus connue. Nous continuons notre tour des évolutions digitales du secteur de l'alcool et nous interessons à ce modèle appliqué à la communauté des amateurs de vin. Déjà cité par Olivier Thibert (fondateur de GOOT) lors d'une précédente interview, nous avons rencontré Martin Ohannessian, fondateur du site LePetitBallon.com.

     

    Bonjour Martin, pouvez-vous nous expliquer comment est né LePetitBallon.com ?

    Et bien c'est assez simple et je pense que la situation va parler à un grand nombre de personne. J'arrivais à mes 30 ans et ne savais pas reconnaître un Bordeaux d'un Bourgogne. J'ai pris des cours d’œnologie, j'ai lu des livres sur le vin et j'ai trouvé ça vite cher et ennuyeux.

    Au même moment le phénomène des box explosait aux Etats Unis surtout dans l'univers du food. Et cela m'a donné l'idée de créer la box de vin !

    Mais Le Petit Ballon ne pouvait pas se lancer sans un expert. J'ai donc rencontré un grand nombre de sommelier, oenologue et Jean-Michel Deluc fut LA personne que j'attendais. C'est un sommelier qui a toujours aimé innover et quand il parle du vin il nous emporte et nous donne envie d'en savoir encore plus. Après avoir servi les tables du Drouan, Fouquet's et Ritz il souhaitait repartir dénicher des pépites rares et méconnues pour le plus grand nombre.

    lepetitballon_deluc-sommelier

    L'offre a-t-elle évolué depuis la création de l'entreprise ?

    Non, l'offre est restée la même. Nous proposons deux formules d'abonnement : L'Âge de Raisin à 19,90€/mois ou 39,90€/mois qui est plus pour les connaisseurs. On peut offrir 3, 6,12 mois d'abonnement ou alors s'abonner en prélèvement mensuel.

    Depuis plus d'un an nous développons notre boutique en ligne pour retrouver les vins sélectionnés et permettre aux non abonné d'acheter à leurs tours les coups de cœur de notre sommelier.

    lepetitballon_comment-ca-marche_RAJA

    LePetitBallon.com en quelques chiffres c'est... ?

    • 40 000 abonnés en 2016
    • 5 millions de CA en 2015
    • Prévision de 10 millions de CA en 2016
    • 700 000 bouteilles envoyées en 2016
    • 25 salariés

    Question incontournable chez RAJA, quel rôle prend l'emballage dans votre modèle ?

    L'emballage est un élément clef dans notre activité. C'est celui qui va délivrer notre service de sélection et nos produits à nos abonnés.

    Un emballage fiable nous permet de livrer plus de 40 000 personnes chaque mois. L'emballage pour le vin est d'autant plus compliqué à modéliser car les bouteilles cassent, coulent et pèsent un certain poids. Il faut donc des emballages fiables pour être certains d'avoir à la fin de la chaîne des clients heureux qui souhaitent poursuivre l'aventure !

    lepetitballon_coffret-2-bouteilles_RAJA

    Comment voyez-vous évoluer les tendances de consommation (d’alcool) ?

    En France, le vin séduit incontestablement. Les personnes boivent moins mais mieux. Elles s'intéressent davantage à ce qu'elles dégustent et prennent un vrai soin à choisir les vins qu'elles vont ouvrir.

    Le vin de table est bien loin. Les jeunes s'intéressent au vin et sont très curieux. Ils s'appuient énormément sur leurs pairs, familles, amis et souhaitent être guidés avant d'acheter. [Note : la tendance premium est globale au secteur de l'alcool - relire l'interview d'Olivier Thibert, CEO de GOOT].

    Et comment voyez-vous évoluer le e-commerce de l’alcool dans les prochaines années ?

    L'achat sur internet est encore timide par rapport aux autres façons d'acheter du vin, 13% vs 78% en grande distribution (Baromètre Sowine/SSI 2016)

    Le potentiel est réel pour l'ensemble des acteurs de vin en ligne car la proportion des achats de vin sur internet croit chaque année.

    Le web donne de nouvelles clefs pour vendre le vin : beaucoup plus de transparence sur le produit (cépages, services, accords mets et vins), humanise la bouteille car on parle beaucoup plus du producteurs et surtout offre une variété de contenu divers qui permet d'éclairer le consommateur.

    Enfin, avant de nous quitter, quels sont vos projets pour 2017 ?

    Devenir le plus gros vendeurs de vins en France sur internet et continuer notre conquête de l'Europe !

    Par L'équipe Raja le

    Suivez-nous

    Inscrivez-vous à la newsletter



    Articles récents

    TÉLÉCHARGEZ LE GUIDE DE L'EMBALLAGE

    New Call-to-action