Emballages alimentaires écologiques : que dit la législation ? Comment s’y conformer ?

Publié le 09.08.21 à 8h45 AM par La rédaction
Temps de lecture : 9 minutes

En mars 2021, le baromètre des Marques Engagées de l’IFOP dévoilait que 84% des Français souhaitent que les entreprises françaises s’engagent en faveur de l’environnement. Un engouement pour l’écologie appuyé par des législations concernant les emballages alimentaires, qui font de plus en plus pression sur les responsables logistiques.

Et si vous faisiez des emballages alimentaires écologiques une opportunité d’améliorer votre image de marque et votre expérience client ?

C’est le pari qu’ont relevé nos experts RAJA, Henri Serre (directeur commercial grands comptes) et Aurélie Blu (acheteuse chef de produits), lors de notre dernier webinar.

Découvrez-en les grandes lignes dans cet article, et faites les bons choix en termes d’emballages alimentaires, alignés avec la législation actuelle et à venir !

4 directives réglementaires sur les emballages alimentaires écologiques

La Directive SUP (Single Use Plastics)

Votée le 21 mai 2019, et applicable depuis le 3 juillet 2021, la directive européenne SUP pose plusieurs objectifs.

D’une part, elle fixe la collecte des bouteilles en plastique à 90% à l’horizon 2029 ; d’autre part, elle vise à ce que les bouteilles en plastique contiennent au moins 25% de plastique recyclé d’ici à 2025, et au moins 30% à l’horizon 2023.
De plus, elle stipule que les bouchons devront être attachés aux bouteilles en plastique dès 2024.

Cette directive énonce donc que…

  • Les produits en plastique à usage unique que sont les couverts, les assiettes, les pailles et les bâtonnets mélangeurs sont interdits
  • Le marquage des produits contenant du plastique (gobelets et lingettes notamment) est obligatoire

Notez que cette réglementation prévoit une année de tolérance pour permettre aux distributeurs d’écouler leurs stocks de produits actuels.

Guide pour choisir vos emballages alimentaires

La loi AGEC (loi Anti-Gaspillage pour une Economie Circulaire)

Votée le 30 janvier 2020, la loi AGEC vient modifier la fameuse loi EGAlim, et transpose la directive SUP en France.

La grande idée derrière cette législation ? Annoncer la fin du plastique à usage unique en 2040, en informant mieux les consommateurs, et en les incitant au réemploi des emballages (notamment alimentaires).

Elle promeut notamment une plus large diffusion de la signalétique TriMan, que vous connaissez sans doute déjà :

emballages-alimentaires-ecologiques-triman

Le décret des 3R (Réduction Réemploi et Recyclage)

Ce décret 3R pose des objectifs éco-responsables très concrets pour la période 2021 - 2025 :

  • Réduire de 20% les emballages plastiques à usage unique d’ici fin 2025
  • Tendre vers 100% d’emballages en plastique à usage unique recyclés, en favorisant l’intégration de matière recyclée à ceux-ci
  • Tendre vers 100% de réduction des emballages plastiques à usage unique “inutiles” d’ici fin 2025

Des objectifs ambitieux, qui poussent les industriels à favoriser l’inclusion de matières recyclées dans les emballages en plastique, ainsi qu’à renforcer les dispositifs de vrac.

Le projet de loi Climat et Résilience

Encore en cours d’examen par le Sénat, ce projet est la traduction d’une partie des propositions des citoyens de la Convention Citoyenne pour le Climat.

Il s’agit de suivre ce projet de près, car il pourra potentiellement apporter des changements aux législations actuelles, relatives à l’utilisation de certains emballages, matériaux, ou dispositifs (comme le vrac ou la consigne).

Attention !

Suite à la mise en place de ces directives réglementaires, les systèmes de bonus et de malus, payables par les émetteurs d’emballages alimentaires non-écologiques, se durcissent.

  • Des bonus apparaissent pour les entreprises menant une sensibilisation aux gestes de tri et au marquage des produits, ainsi qu’à celles incorporant dans leurs produits des matières recyclées post-consommation
  • Des malus sont appliqués à celles qui proposent toujours des emballages non-recyclables ou perturbateurs de tri (comme les barquettes au noir de carbone, indétectables dans les filières de tri, par exemple

Les échéances des réglementations à connaître

Mais alors pour vous, responsable logistique, que signifient toutes ces législations, visant à promouvoir plus largement l’utilisation d’emballages alimentaires écologiques ?

Pour rester dans les clous de la loi, veillez à retenir ces différentes échéances :

  • Depuis le 1er janvier 2021, gobelets, pailles, assiettes avec film plastique, verres (y compris en amidon de maïs), couvercles (y compris en amidon de maïs), bâtonnets mélangeurs, et coques PSE pour burger ou kebab, sont interdits.
  • Depuis début 2021 est également proclamée la fin de l’apposition d’étiquettes directement sur les fruits et légumes, ainsi que la généralisation des “doggy bags” pour les restaurants.
  • En 2022, seront interdites la distribution de bouteilles en plastiques dans les établissements recevant du public (pour favoriser le développement de fontaines à eau), le conditionnement en plastique des fruits et légumes, ainsi que le portage des repas dans des contenants non-réutilisables.
  • En 2023, les fast-foods ne pourront plus utiliser de vaisselles à usage unique lorsque leurs repas seront servis sur place ; ils devront donc passer à de la vaisselle réutilisable.
  • En 2025, les contenants en plastique seront interdits dans la restauration collective, pour éviter les soucis liés aux perturbateurs endocriniens.
  • En 2040, 100% des plastiques mis sur le marché devront être à usage multiple ou réemployables.

Des échéances qui montrent l’importance, dès maintenant, de développer une véritable stratégie d’emballages alimentaires écologiques !

Quels matériaux d’emballage alimentaire pour suivre ces réglementations ?

Derrière le terme “emballages alimentaires écologiques” peuvent se trouver une multitude de produits, notamment conçus dans différentes matières propres au contact alimentaire.

Alors, face à ces législations de plus en plus strictes, vers quels matériaux pouvez-vous toujours vous tourner ?

  • Vers des plastiques fossiles recyclables, tels que le PET, le HDPE ou le LDPE (polyéthylène haute densité et basse densité), le PP (polypropylène) ou encore le PS (polystyrène). Chacune de ces matières fossiles a une filière de recyclage disponible en France, soit via du recyclage mécanique, soit via du recyclage chimique.
  • Vers des plastiques recyclés, tels que le rPET, le rPP ou le rPS. Rassurez-vous d’ailleurs : les filières de recyclage permettent tout à fait aux plastiques recyclés de revenir au grade alimentaire, permettant aux emballages alimentaires écologiques d’être propres au contact avec des aliments.
  • Vers des plastiques biosourcés, tels que le PLA, un bioplastique fait à partir d’amidon de maïs fermenté. Ces plastiques biosourcés sont en effet constitués de polymères d’origine renouvelable ou végétale.
  • Vers le papier carton. Issu de ressources renouvelables, il est également simple à personnaliser, et peut avoir des propriétés de résistance au gras ou d’étanchéité en y ajoutant une couche de PP ou de PS, sans entraver le passage de l’emballage dans la filière de tri.
  • Vers la bagasse (aussi nommée pulpe de canne à sucre), qui s’intègre dans la filière de recyclage papier carton.
  • Vers le bois de bouleau ou de bambou, notamment pour remplacer les couverts en plastique à usage unique. Notez cependant qu’il n’existe pas de filière de recyclage spécifique pour ces matériaux.

Attention !

Les emballages dit “compostables” peuvent l’être selon deux labels :

  • Le label “Ok Compost” suppose que les emballages soient compostés en milieu industriel, mais il n’existe à l’heure actuelle aucune filière de compostage industriel en France. C’est pourquoi la loi AGEC vise à interdire, à terme, cette notion de compostage industriel.
  • Le label “Ok Home Compost” indique que les emballages alimentaires écologiques peuvent être compostés dans des composteurs domestiques, dans des conditions courantes.

Et si vous voyiez ces réglementations comme des opportunités ?

Bien entendu, les réglementations visant à promouvoir des pratiques plus éco-responsables peuvent, d’apparence, apparaître comme des contraintes pour vous, logisticiens.

Cependant, il s’agit bel et bien d’opportunités de mettre en place de nouvelles pratiques plus en phase avec les attentes de vos consommateurs, qui soignent votre image de marque !

Une vaste gamme d’emballages alimentaires écologiques à votre disposition

Les solutions d’emballage écologique, permettant de rester dans les clous de la loi sont désormais légion.

Voici quelques alternatives à envisager, pour mettre en avant votre engagement environnemental :

emballage-alimentaire-ecologique-gobelet

Des gobelets pour boissons chaudes en carton, compostables, à double-paroi, ou encore des mugs en porcelaine réutilisable pour la restauration sur place

emballage-alimentaire-ecologique-verre

Des gobelets pour boissons froides en carton brut ou blanc, sous forme de cônes, ou bien des gobelets en verre réutilisable

emballage-alimentaire-ecologique-paille

Des couvercles pour gobelets en pulpe de canne à sucre, des pailles en carton, des bâtonnets en bois

emballage-alimentaire-ecologique-couverts

Des couverts réutilisables en bambou ou en inox

emballage-alimentaire-ecologique-assiette

Des assiettes en carton moulé, en carton brun, ou encore en canne à sucre

emballage-alimentaire-ecologique-barquette

Des produits éco-responsables pour le snacking, tels que des barquettes et boîtes en carton ou en canne à sucre, ou bien des sachets en papier kraft

emballage-alimentaire-ecologique-sacs

Des produits pour faire vos doggy bags, tels que des boîtes à emporter écologiques, des sacs ou des sachets en kraft

emballage-alimentaire-ecologique-pizza

Des barquettes, boîtes, couverts ou sacs pour la livraison ou la vente à emporter, comme des boîtes à pizza en kraft avec papier ingraissable, des saladiers en carton, ou encore des boîtes à burger en carton

Chez RAJA, notre gamme d’emballages alimentaires écologiques innovants ne cesse de s’agrandir de jour en jour, pour satisfaire à tous vos besoins. N’hésitez pas à découvrir notre sélection d’emballages éco-responsables pour les produits alimentaires !

Une possibilité de personnaliser vos emballages pour soigner l’expérience client

Tout comme leurs alternatives peu vertueuses pour l’environnement l’étaient, les emballages alimentaires éco-responsables peuvent être personnalisés aux couleurs de votre marque. L’idée ? Valoriser votre image de marque, et soigner l’expérience qu’en font vos clients.

Pensez donc à opter pour une impression de vos emballages (intérieure ou extérieure), voire à un embossage au rendu très qualitatif.

Besoin de plus d’aide pour choisir les emballages alimentaires qui vous aideront à créer une véritable expérience client, tout en protégeant au mieux vos denrées alimentaires lors du transport ? Téléchargez dès maintenant le guide “Comment choisir vos emballages alimentaires”.

New Call-to-action

           
Abonnez-vous à notre newsletter

La rédaction

La rédaction RAJA est composée d'expert métier, marché et produits. Son 1er objectif est de vous apporter des conseils concrets et pratiques afin de vous faire gagner du temps, vous aider à identifier des solutions répondant à vos problématiques logistique et vous accompagner dans vos démarches d'amélioration.

Laissez nous votre commentaire

Rechercher dans le blog

New call-to-action

Articles les plus lus

Suivez-nous sur les réseaux

Inscrivez-vous à notre newsletter