Comment bien gérer les SKU des produits dans votre entrepôt ?

Publié le 19.05.22 à 1h34 PM par La rédaction
Temps de lecture : 6 minutes

Le SKU (Stock Keeping Unit), ou UGS (Unité de Gestion de Stock), correspond au numéro de référence unique d'un produit enregistré sur le logiciel de l'entreprise. Cette unité de stockage détaillée fournit une précision optimale du stock disponible dans l’entrepôt.

Cependant, leur multiplication peut vous faire rapidement rencontrer des difficultés.

Comment gérer les SKU de votre entrepôt ? Réponse dans cet article.

Le guide pour gérer les SKU de vos produits dans l'entrepôt

Numéro SKU en logistique : de quoi s’agit-il ?

À quoi correspond le code SKU ?

Le Stock Keeping Unit donne son identité à un produit (un code généré par unité de vente). Il se compose de lettres et de chiffres. Son utilisation est pratique car il est créé à partir des caractéristiques du produit que vous sélectionnez, selon le système de référencement interne souhaité.

Voici quelques exemples de variantes :

  • Style : pantalon
  • Type : casual
  • Modèle : 4355
  • Couleur : vert
  • Saison : printemps / été
  • Sexe : femme
  • Taille : 36
  • Lieu de stockage : entrepôt A

Ce système de numérotation permet de reconnaître facilement un article. Par exemple, le code SKU généré avec les variantes précédentes pourrait être : PANT-4355-VRT-36.

Plusieurs unités disponibles pour une même référence sont identifiées via un code SKU identique : tous les pantalons verts du modèle n° 4355 en taille 36 femme ont donc le même numéro.

En plus des caractéristiques produits, ce code enregistre l’emplacement de chaque article tout au long de la supply chain.

SKU, EAN et UPC : quelle est la différence ?

L’EAN (European Article Number) et l’UPC (Universal Product Code) sont les éléments du code-barres. En pratique, les opérateurs scannent le code-barre pour procéder à l’enregistrement des données. C’est pourquoi ces trois éléments sont souvent confondus.

Voici les caractéristiques du code-barres :

  • Combinaison unique et inchangeable de 13 chiffres (12 chiffres plus un de contrôle), avec des barres scannables ;
  • Utile en externe, ce code universel identifie chaque produit et non chaque référence ;
  • Porteur des informations utiles à l’identification des fournisseurs, des sociétés de fabrication, de la production, de la commercialisation…

Identification du SKU et du code-barres

Multiplication des codes SKU en entreprise : un nouveau challenge pour les logisticiens

Cette multiplication, aussi appelée “SKU proliferation” en Anglais, est la conséquence des besoins grandissant des consommateurs. Ils souhaitent avoir le choix entre une large gamme de produits avec une disponibilité quasi immédiate.

La conséquence de ce phénomène ? Les entreprises doivent stocker un maximum de références en même temps, ce qui complexifie la gestion logistique.

Et le foisonnement des SKU entraîne des inconvénients :

  • Une augmentation du risque d’erreurs, notamment durant les préparations de commandes ;
  • Une élévation des coûts, car plus de références signifie plus de coûts de stockage (le capital immobilisé étant plus important) ;
  • Des difficultés de planification, l’analyse du marché et des clients potentiels devant être plus poussée avec plus de produits.

Gestion des SKU dans l’entrepôt : quelques bonnes pratiques

Vous souhaitez implémenter la codification SKU dans votre entrepôt, mais en redoutez la gestion ? Vous avez déjà adopté cette numérotation, mais face à la multiplication vous êtes dépassé ?

Pour maîtriser les défis et optimiser au maximum votre stock, votre gestion doit être assistée d’outils et de bonnes pratiques.

Rationaliser vos numéros SKU

Le but de la rationalisation est de limiter le nombre de SKU, et donc les risques d’erreurs dues à des confusions.

Pour cela, conservez les références les plus vendues ou celles qui génèrent le plus de bénéfices. Avec la rationalisation, les coûts de stockage et de gestion d’entrepôt sont réduits.

Mettre en place un ERP ou un WMS

L’ERP (Enterprise Resource Planning) est un logiciel de gestion quotidienne de toutes les activités d’une entreprise : comptabilité, gestion de projets, achats, opérations de supply chain…

De son côté, le WMS (Warehouse Management System) est un logiciel informatique, qui permet d’optimiser et de gérer la gestion des stocks au sein d’un entrepôt spécifiquement.

Utilisés de manière efficace, ces logiciels sont de véritables soutiens dans la gestion des SKU.

Les ERP ou les WMS permettent de :

  • Générer automatiquement des SKU lors de l’ajout de nouvelles références produits ou de nouvelles variantes (couleurs, tailles…) ;
  • Suivre à tout moment en temps réel les articles dans le stock.

Mettre en place un système de stockage optimisé

Un système de stockage optimisé facilitera le picking des articles. Voici trois méthodes d’organisation du stockage, à choisir en fonction de vos besoins :

  • La méthode ABC : il s’agit d’un dispositif de catégorisation des stocks où l’on attribue une classe (A, B ou C) à chaque article ou SKU selon son taux de commandes. Les produits de la classe la plus commandée sont disposés au plus proche des opérateurs, et inversement. Cette méthode de stockage est recommandée si vous avez des produits-phares très commandés et des produits secondaires.
  • La méthode FIFO (First In - First Out) : une méthode de stockage pour laquelle les articles arrivés en premier sortent prioritairement du stock lors d’une commande. Les actifs les plus anciens du stock doivent donc être positionnés au plus près de la zone d’emballage. Ce dispositif est indiqué pour le stockage d’articles périssables.
  • La méthode LIFO (Last In - First Out) : une méthode de stockage où, cette fois-ci, ce sont les articles entrés en dernier qui sortent en premier, car ils sont logiquement les plus accessibles. Ce type de stockage est pratique, avec une entrée et sortie d’articles rapides.

Pour en savoir plus sur la préparation de commandes, consultez notre article sur les méthodes de préparation de commande utilisées en logistique.

Organiser l’entrepôt en fonction des SKU

Avec un entrepôt organisé selon vos SKU, les étapes de mise en stock, de picking et de préparation de commandes seront facilitées !

Pour ranger votre entrepôt, voici une sélection de produits qui pourraient vous aider à l’étiquetage de vos racks :

Imprimante Brother QL-820NWB.

Munie d’un écran LCD, elle imprime vos étiquettes code-barres et SKU pour identifier vos produits en stock. Connectable en Wi-Fi et Bluetooth, elle se transporte facilement dans l’entrepôt.

Les étiquettes magnétiques en rouleau permettent de remplacer facilement les SKU sur les racks ou les rayonnages en fonction des changements dans votre stock.

RAJA propose une sélection variée d’étiquettes et porte-étiquettes adhésifs et magnétiques.

Ces bacs à bec en plastique résistant permettent de rassembler des petits produits qui présentent le même SKU. Ils sont rigides avec un porte étiquette pour l’identification en un coup d'œil des produits.

Ils existent aussi en version carton et grand volume.

Avec une gestion contrôlée, les codes SKU permettent un réel gain de temps dans votre préparation de commandes et votre gestion des stocks.

Abonnez-vous à notre newsletter

La rédaction

La rédaction RAJA est composée d'expert métier, marché et produits. Son 1er objectif est de vous apporter des conseils concrets et pratiques afin de vous faire gagner du temps, vous aider à identifier des solutions répondant à vos problématiques logistique et vous accompagner dans vos démarches d'amélioration.

Laissez nous votre commentaire

Rechercher dans le blog

New call-to-action

Articles les plus lus

Suivez-nous sur les réseaux

Inscrivez-vous à notre newsletter