Quel est le rôle d’un conditionnement alimentaire ?

6min lecture09/12/2022

L’emballage alimentaire est le contenant des aliments : il est en contact direct avec ceux-ci, et ne doit présenter aucun danger sanitaire. Barquettes, bols, sachets… Le conditionnement alimentaire peut se présenter sous différentes formes, et être constitué de différents matériaux. 

Mais, quel est le rôle d’un conditionnement alimentaire au juste ? Découvrez toutes les fonctions de l’emballage ainsi que la règlementation à ce sujet dans le domaine alimentaire dans cet article.

 

Le conditionnement alimentaire, un emballage aux rôles multiples


Un conditionnement alimentaire est un
emballage conçu pour contenir des aliments de façon temporaire. Son rôle est d’isoler le produit de l’environnement extérieur, afin de le protéger d’éventuels agents pathogènes ou des chocs durant le transport, le conserver, et le mettre en valeur. 

Le conditionnement alimentaire doit également être simple d’utilisation et fournir des informations sur le produit (conservation, composition, date limite de consommation, etc.). Il doit être apte au contact alimentaire, en répondant à un certain nombre de normes. Pour cela, l’emballage alimentaire doit être exempt de substances nocives, et ne pas avoir d’impact sur le goût, l’odeur, ou le visuel des aliments contenus.

New Call-to-action

La sécurité alimentaire, un enjeu de taille du conditionnement alimentaire


Avant toute chose, l’emballage alimentaire ne doit représenter aucun danger pour le consommateur.
Il doit être de « qualité alimentaire ».

Qu’est-ce qu’un emballage de qualité alimentaire ?


Un matériau dit de qualité alimentaire peut contenir, sans danger, des denrées alimentaires. L’emballage apte au contact alimentaire
ne libère pas d’arômes, d’odeurs, ou de substances nocives dans les aliments qu’il contient. Concrètement, ils n’altèrent pas les produits. 

Dans le cas où des substances ou matériaux seraient transférés vers les denrées alimentaires, le phénomène est appelé « migration ». La qualité alimentaire répond donc à des normes, dont un seuil de migration à ne pas dépasser.

En quoi consistent les tests de conformité des emballages alimentaires ?


La sécurité alimentaire des emballages peut être vérifiée par des prestataires de services et des instituts indépendants mandatés. Ceux-ci sont chargés de
vérifier la conformité des emballages alimentaires aux exigences légales. Le règlement CE n° 1935/2004 définit les exigences générales s’appliquant aux matériaux destinés à entrer en contact avec les denrées alimentaires. 

Plastique, carton, papier, aluminium, verre… Tous ces matériaux doivent faire l’objet d’un test de conformité alimentaire lorsqu’ils sont destinés à ce secteur. Lors de la vérification de la conformité alimentaire, la migration de certaines substances vers le produit est mesurée. Par exemple, lors des tests effectués sur la matière plastique, deux notions sont différenciées : 

  • La migration globale : la quantité totale de substances chimiques autorisées à migrer vers un produit alimentaire est mesurée. Le règlement UE n° 10/2011 fixe la valeur limite à 10 mg/dm² ou 60 mg/kg.
  • La migration spécifique : la migration de substances définies dans un aliment est mesurée. Ce même règlement indique une valeur maximale à ne pas dépasser pour certaines substances. La migration spécifique s’exprime en mg/kg de l’aliment.

À l’issue de ces tests de migration, la déclaration de conformité peut être effectuée, à condition que l’emballage alimentaire soit en conformité avec la règlementation.

Quel est le symbole de conformité alimentaire ?


Dans l’Union européenne, la conformité alimentaire d’un aliment est signalée par
un symbole composé d’un verre et d’une fourchette. Cela permet de s’assurer de sa capacité à entrer en contact avec des produits alimentaires, sans déroger aux exigences générales. 

 

symbole-emballage-conformeVous trouverez donc ce symbole sur les emballages conformes à une utilisation dans le secteur alimentaire. 

 

Emballage primaire, secondaire ou tertiaire : quelles différences ?


Il existe plusieurs niveaux d’emballage, dont la différence réside dans la place qu’ils occupent dans la protection de la denrée alimentaire.


L’emballage primaire


L’emballage primaire entre
en contact direct avec les aliments. Il s’agit du premier matériau destiné à envelopper l’aliment. Le rôle de cet emballage est de protéger les produits, d’isoler les portions, de faciliter leur manipulation et de maintenir leurs propriétés. Il s’agit d’un emballage indispensable, excepté dans certains cas, comme pour les fruits et légumes, entre autres.

À titre d’exemple, la brique de lait, la bouteille de verre, ou encore le papier d’aluminium autour du chocolat comptent parmi les emballages primaires.


L’emballage secondaire


Ce type d’emballage peut
regrouper plusieurs emballages primaires, comme dans le cas de sachets individuels de biscuits. Ici, l’emballage secondaire est la boîte en carton, ou le sac contenant les portions individuelles.

Autre exemple, le film plastique regroupant le pack de 6 bouteilles d’eau est un emballage secondaire. Son rôle est de faciliter le stockage, le regroupement, la manipulation des produits. Il remplit également un rôle de communication. Il s’agit souvent du 1er emballage perçu par le consommateur. Il se doit donc d’être attrayant, et possède ainsi un objectif de présentation


L’emballage tertiaire


Le consommateur est peu concerné par l’emballage tertiaire. Celui-ci est
formé de plusieurs emballages secondaires, regroupant plusieurs emballages primaires. Il s’agit de la dernière couche extérieure, permettant de stocker ou de manipuler les produits en entrepôt et durant le transport. Il peut s’agir, par exemple, de palettes filmées, de cartons contenant plusieurs paquets de biscuits, ou même d’un conteneur.

Ce dernier type d’emballage n’a donc aucun contact direct avec les denrées alimentaires.

Télécharger le guide

Les emballages alimentaires conformes à retrouver chez RAJA 


Chez RAJA, vous trouverez
une large gamme de conditionnements alimentaires conformes à la règlementation. Réutilisables, recyclés, recyclables ou encore compostables : les possibilités sont nombreuses. Voici quelques exemples d’emballages alimentaires à retrouver sur notre site : 

 

pot-en-carton-brun-rajaLes pots en carton brun RAJA avec couvercle, pour garder les aliments chauds ou froids durant 15 minutes, et utilisable au micro-ondes. 
boite-coque-en-canne-a-sucreLa boîte coque en canne à sucre, résistante à l’eau et aux graisses, adaptée au remplissage à chaud, et compostable.
boite-alimentaire-plastique-ondipackLa boîte alimentaire plastique Ondipack, étanche et empilable, résistante à des températures allant de -20 °C à 130 °C.
boite-carton-avec-fenetre-en-amidon-de-maisLa boîte carton avec fenêtre en amidon de maïs DUNI, idéale pour la présentation grâce à sa fenêtre transparente laissant voir le contenu.


La sécurité alimentaire est donc au cœur des préoccupations des fabricants et distributeurs d’emballages alimentaires. Chez RAJA, la plupart des produits d’emballage sont parfaitement adaptés au contact alimentaire. N’hésitez pas à consulter
notre catalogue ou à nous contacter pour davantage d’informations. Nous vous proposons également de télécharger notre guide pour choisir vos emballages alimentaires, un coup de pouce pour réussir votre activité. 

Nos catégories