Quels sont les métiers et salaires en entrepôt

10min lecture 02/01/2023

La supply chain se compose d’un grand nombre de métiers permettant de mener à bien les différentes étapes. Directeur logistique, gestionnaire de stock ou encore magasiniers forment les équipes du département entrepôt.

Il existe de nombreuses différences pour chacun de ces postes, notamment en termes de compétences, de responsabilités, de salaires ou encore d’évolution. Découvrez les principaux métiers dédiés à la gestion de l’entrepôt dans ce nouvel article.

 

Le directeur logistique


Que fait un(e) directeur logistique ?

Les missions du directeur logistique sont multiples. En effet, ce métier consiste à superviser et coordonner la chaîne logistique du ou des sites d’une entreprise. Il doit notamment contrôler les flux physiques, de la réception de la marchandise, à la préparation de commande, jusqu’à son expédition. Il supervise les aspects commerciaux auprès des fournisseurs, des transporteurs, mais aussi la relation client.
Il s’agit également d’un poste stratégique sur le plan social, car le directeur logistique manage les responsables des pôles logistiques et transports des différents sites. Enfin, il agit sur le plan financier, en mettant en place des processus permettant d’optimiser les coûts.


Quel est le salaire d’un(e) directeur logistique ?

En moyenne, un directeur logistique est rémunéré 75 000 euros bruts par an. L’ancienneté peut permettre une évolution de son salaire, mais également de sa carrière. S’il le souhaite, il pourra postuler en tant que responsable de site ou directeur général.


Quel diplôme requis pour être directeur logistique ? 

Pour prétendre au poste de directeur en logistique, il faut posséder un BTS ou une Licence spécialisé dans la logistique ou bien sortir d’une école d’ingénieurs ou de commerce.


Quelles compétences sont requises pour être directeur logistique ?

Un directeur logistique doit être organisé et rigoureux pour pouvoir gérer les flux de l’entreprise et maîtriser plusieurs tâches à la fois. Il doit également être réactif pour respecter les délais.  Des compétences en anglais sont nécessaires pour communiquer avec les clients et les fournisseurs : l’anglais est la langue de référence dans le secteur.

 

New Call-to-action

Le responsable d’exploitation


Que fait un(e) responsable d’exploitation ?

Bras droit du directeur d’entrepôt, le responsable d’exploitation supervise l’ensemble des activités liées à l’exploitation. Il contrôle, entre autres, la réception des marchandises, la gestion des stocks, ainsi que la préparation de la livraison. Son rôle est également de présenter des solutions de transport adaptées aux besoins des clients. Enfin, le responsable d’exploitation possède un rôle dans la coordination des plannings des équipes de livraison, avec pour objectif d’optimiser les délais de livraison. Il est garant de la rentabilité et de la performance de l’activité.


Quel est le salaire d’un(e) responsable d’exploitation ?

Sa rémunération se situe, en moyenne, autour de 45 000 euros bruts par an. Avec l’expérience, le responsable d’exploitation peut prétendre à d’autres postes. Il peut devenir, par exemple, responsable de production, responsable logistique, voire directeur d’entrepôt.


Quel diplôme pour être responsable d’exploitation ?

Pour devenir  responsable d’exploitation, il existe deux parcours différents :

  • Posséder un BTS ou un DUT en gestion de logistique et transport. Au début, il faudra commencer au bas de l’échelle et faire ses preuves pour évoluer.
  • Posséder un diplôme Bac+5


Quelles compétences sont requises pour être responsable d’exploitation  ?

Un responsable d’exploitation doit se vanter de bonnes qualités relationnelles et d’un grand sens du management pour gérer de très grandes équipes. La rigueur et la réactivité sont également des compétences indispensables dans ce métier où la recherche de solutions doit se faire rapidement et efficacement.

 

Le coordinateur logistique


Que fait un(e) coordinateur logistique ?

Responsable de la gestion des flux et des opérations logistiques de l’entrepôt, le coordinateur logistique est un véritable chef d’orchestre. Son rôle est d’optimiser les performances de l’entreprise par la gestion des coûts, des délais, tout en assurant la qualité.

Pour cela, il supervise l’approvisionnement, s’occupe de la gestion des stocks et optimise les espaces de stockage. Il joue un rôle dans les relations avec les transporteurs, notamment pour résoudre les éventuels litiges. Il supervise l’ensemble des flux sortants, et ce, jusqu’à la réception par le client final.


Quel est le salaire d’un(e) coordinateur logistique ?

Un coordinateur logistique perçoit en moyenne 32 000 bruts par an. Il existe de grandes disparités de salaire en fonction de l’entreprise et de l’expérience acquise. Il peut évoluer vers un poste de supply chain manager, responsable logistique, ou encore obtenir un poste à la direction.


Quel diplôme pour être coordinateur logistique ?

Le métier de coordinateur logistique est accessible à la fois via un Bac+2/Bac+3 dans le domaine de la logistique et des transports et via une formation Bac+5. Cette dernière permet d’accéder plus facilement à des postes demandant des compétences managériales. Afin d’acquérir une première expérience dans le domaine, il est conseillé de suivre un cursus en alternance. 


Quelles compétences sont requises pour être coordinateur logistique  ?

Avec l’utilisation quotidienne des systèmes d’information logistiques nécessaires au suivi des stocks et à la planification des flux, un coordinateur logistique doit être à l’aise avec l’informatique. Des compétences en gestion sont également nécessaires pour superviser et budgétiser des plans d’action.

 

Le gestionnaire de stock


Que fait un(e) gestionnaire de stock ? 

Poste stratégique au sein de l’entreprise, le gestionnaire de stock est responsable des niveaux de stocks. Sa principale mission est de veiller à la disponibilité de la marchandise en maintenant un niveau de stock optimal. Pour cela, il contrôle les fluctuations des stocks à l’aide de logiciels, les approvisionnements et les ventes. Il est également responsable de l’organisation des stocks de l’entrepôt.

Selon l’entreprise, le gestionnaire de stock peut être amené à diversifier ses missions en participant, par exemple, aux négociations auprès des fournisseurs, ou en supervisant le transport.


Quel est le salaire d’un(e) gestionnaire de stock ?

Son salaire annuel brut est en moyenne de 28 000 euros. Le gestionnaire de stock peut, après plusieurs années d’expérience, évoluer vers un poste de responsable des achats ou de responsable de plateforme logistique.


Quel diplôme pour être gestionnaire de stock ?

Pour faire à ce métier, un diplôme Bac+2 tel qu’un DUT Gestion logistique et transport est suffisant. Il est également possible d’y accéder avec un Bac Pro Exploitation des transports ou Logistique.


Quelles compétences sont requises pour être gestionnaire de stock  ?

Un gestionnaire de stock doit à la fois avoir une forte expérience dans le suivi d’un entrepôt logistique et d’excellentes capacités relationnelles. Au quotidien, il est amené à être en contact avec de nombreux interlocuteurs. Enfin, une bonne connaissance terrain est primordiale pour optimiser au mieux le stock du site.

 

Les manutentionnaires spécialisés 


Que fait un(e) manutentionnaire spécialisé ? 

Les métiers de la manutention spécialisée sont nombreux. À ces postes, le personnel possède une formation ou un permis spécifiques pour conduire ou manipuler certains appareils.
Par exemple, un cariste doit disposer du CACES (Certificat d’Aptitude à la Conduite d’Engins en Sécurité) pour conduire les engins nécessaires au déplacement de la marchandise.
Il peut aussi s’agir de pontiers-grutiers, qui conduisent des engins lourds de levage. Ceux-ci possèdent une formation spécifique pour la conduite d’engins motorisés et de levage. 


Quel est le salaire d’un(e) manutentionnaire spécialisé ?

Un manutentionnaire spécialisé perçoit en moyenne 26 000 euros bruts par an. Il peut évoluer en occupant un poste de chef d’équipe ou de responsable d’entrepôt. Les possibilités d’évolution étant nombreuses dans le secteur de la logistique, des formations spécifiques peuvent lui permettre d’accéder à différents postes.


Quel diplôme pour être manutentionnaire spécialisé ?

Le métier de manutentionnaire est accessible sans diplôme particulier. En revanche, pour un manutentionnaire spécialisé, il est recommandé d’obtenir un certificat d’aptitude à la conduite en sécurité (CACES).


Quelles compétences sont requises pour être manutentionnaire spécialisé  ?

De nombreuses tâches sont aujourd’hui mécanisées. Pour autant, un manutentionnaire spécialisé doit notamment :

  • Maîtriser les techniques d’emballage, d’élingage et de conditionnement
  • Posséder des notions en informatique
  • Savoir manier des outils tels que des pinces, potence, éperons ,…
  • Savoir conduire des engins de manutention non motorisés ( transpalette, diable, …) ou motorisés (chariot, élévateur, …)

New Call-to-action

Les magasiniers


Que fait un(e) magasinier ?

Le magasinier fait partie de l’équipe logistique. Il peut accomplir différentes tâches au sein d’un entrepôt, comme la réception et le déchargement de la marchandise, ainsi que son stockage. Il est également chargé de préparer l’expédition des produits, de la constitution des lots à leur emballage. Un magasinier peut être sollicité pour suivre les stocks et réaliser l’inventaire


Quel est le salaire d’un(e) magasinier(ère) ?

Le salaire moyen d’un magasinier est de 22 000 euros bruts par an. Son expérience au sein d’une entreprise lui permet d’évoluer vers d’autres postes à responsabilités.
Il est possible d’encadrer son équipe en devenant
chef magasinier, ou d’évoluer vers un poste de gestionnaire de stock ou de responsable logistique.


Quel diplôme pour être magasinier(ère) ?

Aujourd’hui, plusieurs diplômes permettent de devenir entre autres magasinier :

  • Un CAP opérateur(trice) logistique
  • Un Bac Pro logistique


Quelles compétences sont requises pour être magasinier(ère)  ?

Le magasinier(ère), étant en charge de la réception des marchandises, doit être capable de lire les bons de commande et connaître tous les produits référencés disponibles dans le stock. Par ailleurs, il doit maîtriser la conduite des chariots élévateurs et des transpalettes.Le domaine de la logistique offre des activités très variées, expliquant la grande diversité des professions rencontrées au sein d’un entrepôt. Cela participe à multiplier les possibilités d’évolution, avec formation ou simplement grâce à l’expérience acquise. Les besoins croissants et les salaires attractifs font de l’entrepôt un domaine porteur.

Les secteurs du transport, de la logistique et de la supply chain connaissent également un fort développement.

N’hésitez pas à faire un tour sur notre page de recrutement, de nombreuses offres sont disponibles.

Nos catégories