Comment éviter les risques musculo-squelettiques lors de la préparation de commande | RAJA

Publié le 30.05.18 à 5h51 AM par La rédaction
Temps de lecture : 8 minutes

Les troubles musculo-squelettiques, appelés TMS par la médecine du travail, sont un risque inhérent à l’activité logistique d’une entreprise. Les accidents du travail sont deux fois plus fréquents dans cette branche qu’ailleurs, et ce sont souvent le dos, les mains, les épaules et les pieds qui sont sur-sollicités chez les préparateurs de commande.

Il existe cependant des moyens d’éviter ces risques musculo-squelettiques et de rendre le travail de ces salariés moins dangereux pour leur santé. Quelles sont les pistes de prévention pour protéger efficacement vos préparateurs de commandes ?

preparation-commande-tms

Quels sont les risques que peuvent endurer vos préparateurs de commandes ?

Les accidents du travail ou la pénibilité des tâches font prendre des risques professionnels à vos salariés.

Dans l’Union européenne, 28 % des travailleurs occupés dans le secteur des transports présentent des maux de dos et 25 % des douleurs musculaires.

Source : SPF Emploi, travail et concertation sociale.


Ces risques sont bien sûr physiques et découlent des levages, déplacements de lourdes charges, du maintien de la position assise combinée aux vibrations, mais ils peuvent tout aussi bien être organisationnels, ou bien des risques psychosociaux.

Listing des risques

Les risques encourus dans un entrepôt par le préparateur de commandes sont très divers :

  • Douleurs, picotements, chaleur, crampes, raideurs sont les principaux risques liés aux TMS.
  • Une utilisation intensive de certaines régions musculo-squelettiques, notamment lors de la manutention manuelle, peut conduire à de graves lésions.
  • Il existe aussi des contraintes environnementales : les courants d’air dans le local, une trop forte chaleur ou des températures trop peu élevées sont également des risques potentiels pour vos employés.
  • La fatigue auditive accrue et l’exposition aux ondes électromagnétiques avec le développement du voice picking.

Les accidents du travail

Quels sont les accidents du travail possibles ?

Ils peuvent être issus de problèmes liés à l’organisation du travail : par exemple, il existe des risques liés à la circulation des personnes et des chariots qui viennent de la configuration des locaux et de l'encombrement de l'espace.

Ce type d’accident du travail peut mener à des risques musculo-squelettiques sur diverses parties du corps, tels que…

  • Des entorses, luxations, au niveau des articulations
  • Des fractures, contusions, plaies.
  • Des chutes de colis lourds.
  • Des produits dangereux (chimiques et/ou biologiques).

Contraintes physiques

Quels sont les risques physiques pour vos employés ? Veillez à y penser lors de la phase d’évaluation des risques musculo-squelettiques dans votre entrepôt.

  • Des vibrations : chariot automoteur autoporté.
  • Des risques d’exposition au froid (pour un entrepôt frigorifique par exemple).
  • Du pPort de charges.
  • Une station debout prolongée.
  • Des gestes répétitifs.
  • Des mouvements forcés : rachis, épaule, coude, poignet.

preparateur-commande-tms

Quelles sont les actions pour prévenir des risques musculo-squelettiques ?

Comment faire pour protéger vos salariés des TMS ? Quelles sont les pistes de prévention des risques pour vos préparateurs de commandes ?

Si tout commence bien sûr par le fait d’identifier les phases de préparation de commande les plus à risque (palettisation, gestes répétitifs…), il existe d’autres éléments cruciaux à prendre en main dès maintenant.

L’acquisition d’un matériel contre les risques musculo-squelettiques

Découvrez les outils qui peuvent vous aider à limiter l’apparition de TMS dans votre entrepôt, en assurant une activité professionnelle en toute ergonomie à vos préparateurs.

Un poste d’emballage optimisé

Le fait d’optimiser les postes d’emballage de vos opérateurs peut non seulement limiter la survenue de Troubles Musculo-Squelettiques, mais également accélérer la cadence de préparation de commande.

Prenez donc soin d’optimiser les postes d’emballage comme suit :

  • En partie haute : Positionnez des éléments utilisés fréquemment (emballages à plat, petites pièces de conditionnement…), accessibles en tendant simplement le bas
  • A hauteur d’opérateur : Disposez les éléments les plus fréquemment utilisés, comme les écrans, l’imprimante à étiquettes, les outils d’emballage (adhésif, cutter…), et le rouleau de calage
  • En partie basse : Mettez-y les éléments moins souvent utilisés, qui n’ont pas besoin d’être saisis à pleines mains, comme les machines de calage ou un dérouleur à calage secondaire.

Et si vous conceviez votre propre poste d’emballage sur-mesure ?

Testez le configurateur 3D de poste d’emballage RAJA, et créez les meilleures conditions-de-travail pour vos opérateurs.

Configurez votre poste personnalisé

Un tapis antifatigue pour les postes en station debout prolongée

Selon l’INRS, 49% des manutentionnaires travaillent en station debout plus de 20 heures par semaine. Or, cette station debout prolongée peut provoquer des TMS, notamment des douleurs musculaires et articulaires au niveau des membres inférieurs.

Les tapis antifatigue ont été conçus pour limiter ces douleurs, en facilitant la circulation sanguine, l’absorption des chocs et la réduction de la fatigue en station debout. Ils incitent en effet les opérateurs à maintenir leurs pieds en mouvement.

Disponibles sous forme de tapis pleins ou de dalles imbricables, ils sont simples à installer, peuvent faire toute la différence en termes de prévention de TMS.

Le petit plus ? Installer un tabouret assis-debout ou un siège d’atelier sur chaque poste d’emballage, pour limiter la station debout prolongée à vos opérateurs.

Poste-Emballage_RAJA-tapis

Des engins de manutention adaptés aux besoins des opérateurs

Bon nombre de TMS ou d’accidents du travail trouvent leur origine dans la phase de manutention, où les opérateurs doivent se déplacer dans l’entrepôt, se baisser et se relever pour saisir les marchandises, et déplacer des charges parfois lourdes.

Choisissez les bons engins de manutention pour limiter l’apparition de ces maladies professionnelles :

chariot-a-niveau-constant (1)

 

Les chariots à niveau constant adaptent la hauteur de dépose des marchandises et colis en fonction de leur poids. En somme, les produits restent toujours à la bonne hauteur, limitant la nécessité de se baisser pour les saisir.

roll (1)

 

Les rolls sont utiles pour faciliter le chargement des colis dans les camions, à la toute fin de la chaîne logistique.

transpalette (1)

 

Les transpalettes aident vos opérateurs à déplacer les palettes sans sur-solliciter leurs corps. Manuels ou électriques, ils sont disponibles dans des gammes de prix assez abordables (300€ environ en entrée de gamme), et représentent un investissement au ROI fructueux, tant ils limitent l’apparition de TMS.

 

Pour découvrir comment choisir votre transpalette, en fonction des marchandises à transporter, de la hauteur de levée souhaitée, ou encore de l’environnement de votre entrepôt, consultez notre petit guide dédié.

Une filmeuse contre les TMS liées à la palettisation manuelle

L’un des TMS les plus fréquents dans l’entrepôt est celui affectant la coiffe des rotateurs, lors de la palettisation manuelle. Heureusement, les filmeuses ou robots à banderoler peuvent prendre le relai de cette activité logistique, et éviter la sur-sollicitation des épaules de vos opérateurs.

La mise en place d’une surveillance médicale

Les visites médicales régulières sont absolument indispensables pour des métiers aussi physiques que les préparateurs de commandes.

Le médecin peut ainsi vérifier leur état de santé au travail et donner l’alerte en cas de troubles graves.

À noter : en tout premier lieu, il est important de faire passer une visite médicale à l’embauche, puis tous les deux ans, pour assurer santé et sécurité à vos employés.

Durant la visite médicale, il faut bien noter :

  • L’aptitude de votre employé à supporter des charges excédant 55 kg. Notez bien qu’une charge ne peut être au-dessus de 105 kg (25 kg pour les femmes).
  • Qu’un examen clinique a été effectué pour vérifier la capacité professionnelle de vos employés et qu’aucun trouble n’a été détecté (douleurs, gênes…).

New call-to-action

Les actions préventives à mettre en place

Il est possible de limiter les TMS grâce à des actions préventives ou organisationnelles dans l’entrepôt :

  • Aménager les zones de stockage pour fluidifier l'accessibilité et garantir la sécurité au travail des employés.
  • Utiliser les matériels adaptés aux marchandises (au poids, à la forme, au volume).
  • Surveillance accrue d’une potentielle maladie professionnelle dans l’entrepôt.
  • Création de zones de circulation et de rangement définies.
  • Établissement de règles de circulation.
  • L’entretien des zones de circulation.
  • L’inspection des rayonnages pour anticiper la chute de colis.
  • Le remplacement du matériel en mauvais état, comme les palettes.
  • Limiter le poids des colis des marchandises entrantes et sortantes.
  • Formations préventives sur les bons gestes et postures à adopter au travail.
  • Mise en place de temps de récupération plus larges.

Les risques encourus par vos salariés seront ainsi limités.

Les risques peuvent aussi être réduits par la prise de bonnes décisions managériales : les primes de seuil, par exemple, sont à éviter, car les salariés vont sur-solliciter leurs capacités réelles de production.

Les 3 points-clés à retenir :

  • Le métier de préparateur de commandes exige de nombreux efforts physiques et une sollicitation permanente de régions du corps fragiles : c’est ainsi qu’apparaissent les TMS (troubles musculosquelettiques), pouvant occasionner de graves lésions chez vos salariés.
  • Les risques musculo-squelettiques qu’encourt un préparateur de commandes sont liés à l’environnement de travail, aux accidents du travail, aux problèmes organisationnels et à la pénibilité des tâches.
  • Mais ces risques peuvent être évités grâce à une prévention des troubles très précise : des visites médicales régulières, une prévention active au sein des entrepôts sur les bons gestes à adopter, mais aussi par un bon entretien du matériel et une organisation logistique efficace.

New Call-to-action

Abonnez-vous à la newsletter du blog

La rédaction

La rédaction RAJA est composée d'expert métier, marché et produits. Son 1er objectif est de vous apporter des conseils concrets et pratiques afin de vous faire gagner du temps, vous aider à identifier des solutions répondant à vos problématiques logistique et vous accompagner dans vos démarches d'amélioration.

Laissez nous votre commentaire

Rechercher dans le blog

New call-to-action

Articles les plus lus

Suivez-nous sur les réseaux

Recevez la newsletter du blog