Comment s’assurer de la sécurité logistique (de vos employés et marchandises) ? | RAJA

8min lecture 11/08/2021

Point névralgique de stockage et de manutention, votre entrepôt est une zone logistique devant répondre à certaines règles pour assurer la sécurité de vos employés, de votre matériel et de votre marchandise. Dans le secteur de la logistique et transport, les risques d’accidents liés au travail sont nombreux. Pourtant quelques règles suffisent parfois à éviter des accidents aux conséquences dramatiques.

Suivez nos conseils sur les principales règles à retenir concernant la sécurité logistique des entrepôts et apprenez à prévenir les chutes, les collisions, l’endommagement du matériel, ou encore à respecter au mieux la législation en vigueur.

Cet article a été mis à jour en octobre 2020.

Tenir un registre des matières stockées

Pourquoi est-ce aussi important de tenir un registre des matières stockées pour garantir la sécurité des activités logistiques de votre entrepôt ?

Il s’agit d’une exigence légale : le responsable transport et logistique doit tenir un registre à jour des stocks, exigible à tout moment en cas de contrôle.

Quels éléments doivent apparaître dans votre registre ?

  • La nature des produits stockés ;
  • L’emplacement des produits stockés ;
  • Le potentiel « risque » du stockage de ces produits.

Avoir l’autorisation d’exploitation de votre entrepôt

Sans autorisation d’exploitation, votre entrepôt n’est pas en règle. Comment obtenir une autorisation d’exploitation ?

Vous devez en faire la demande : l’autorisation est assujettie à un certain nombre de critères, en particulier la distance entre l’enceinte externe de l’entrepôt et les zones alentour, comme :

  • Les zones d’habitation ;
  • Les voies d’eaux et bassins ;
  • Les zones d’établissements publics (écoles, gares, routes, etc.).

Bon à savoir : une distance de 20 m est nécessaire et obligatoire entre les parois de l’entrepôt et l’enceinte du site.

La structure de votre entrepôt pour votre sécurité logistique

Au sein même de l’entrepôt, que vous soyez un petit gérant de boutique e-commerce ou un responsable de la gestion logistique d’un grand stock, vous devez vous assurer que votre plan répond à la réglementation relative à la sécurité pour prévenir tout accident.

Les consignes à respecter vis-à-vis de la réglementation relative aux entrepôts

La création d’une voie “engins” pour faciliter la circulation doit répondre à des critères de taille très précis :

  • Une largeur de 6 m ;
  • Une hauteur libre d’au minimum 4,5 m ;
  • Une pente inférieure à 15 %.

Cette voie doit rester libre de circulation en cas d’accident de type effondrement ou en présence d’eau pour éteindre un incendie.

Autres critères de sécurité logistique à respecter pour assurer des flux de marchandises et de salariés optimaux :

  • La chaufferie doit être placée dans un local dédié, ou bien isolée du reste de l’entrepôt par un sas de sécurité.
  • Les éclairages doivent être préservés des chocs et des échauffements.
  • Des issues de secours doivent être présentes tous les 50 m.
  • La qualité de l’air doit être assurée par une ventilation efficace (attention aux évacuations de ventilation qui doivent être éloignées des zones d’habitation).
  • Un système de traitement des eaux usées doit être mis en place.

Pour rappel, ces critères de sécurité relèvent de la responsabilité de l’exploitant. Pour s’assurer de la conformité de la plateforme logistique à ces normes obligatoires, le matériel doit être régulièrement inspecté et maintenu en bon état. Formez donc vos préparateurs et opérateurs logistiques aux bonnes pratiques sécuritaires de leurs prestations logistiques.

Comment respecter ces normes de sécurité ?

Pour un entrepôt et une gestion des flux logistiques conforme à la législation en vigueur, en tant que logisticien, vous devez prévoir en amont plusieurs éléments :

  • Vérifier l’étanchéité des sols afin de prévenir la pollution du sol et des eaux ;
  • Installer un système de recueil et de traitement des eaux usées ;
  • Installer un système de ventilation qui maintienne une bonne qualité de l’air et une température ambiante adéquate.

 

Le stockage sécurisé de vos marchandises

L’entreposage de vos marchandises, comme leur conditionnement, ne doit pas être le fruit du hasard ou de la chronologie logistique : des accidents peuvent très vite arriver sur votre chaîne logistique.

Ceux-ci sont pourtant faciles à éviter en organisant en amont votre système de stockage selon les règles de sécurité. Les chutes de marchandises ou l’effondrement d’un rayonnage, entraînant avec eux par effet domino plusieurs autres marchandises ou rayons, sont légion dans les entrepôts.

Pour éviter cela, voici quelques règles-clés à respecter en termes d’organisation et de gestion des stocks :

  • Il faut tout d’abord suivre les normes en vigueur, à savoir les NF 15620 et 15629 qui régissent le calcul et la conception d’une installation de stockage.
  • Faire vérifier chaque année la sécurité de ses installations par un organisme spécialisé en la matière.
  • Veiller à garantir l’accessibilité des produits pour tous ses employés.
  • Respecter la législation concernant le stockage de produits dangereux.
  • Veiller à l’ergonomie du poste de travail de toute son équipe logistique, depuis la phase d’approvisionnement et de stockage, en passant par les flux physiques et la préparation de commandes.
  • Mettre en place une alarme incendie et mettre à disposition tout le matériel nécessaire à l’extinction des feux.

marchandises-entrepot

Les zones à risques et leur prévention

Certaines zones logistiques de l’entrepôt sont soumises à plus de risques que d’autres, c’est pourquoi il convient de veiller à leur entretien mais aussi à la formation de leurs responsables.

Le palettier

Le palettier est la structure où sont entreposés en hauteur les marchandises ou objets très lourds.

  • Assemblé par des croisements d’échelles verticales et horizontales, le palettier est une zone sensible : si le chariot élévateur percute la base des échelles, c’est toute la stabilité du système qui sera remise en cause.
  • Il faut également faire attention à ne pas surcharger le palettier : les charges maximales doivent être visibles et affichées sur chaque section de stockage.
  • Pour contrer ces risques et déceler les zones sensibles et les endommagements, le palettier doit être inspecté quotidiennement par le responsable d’exploitation.

Les mauvais mouvements humains peuvent être anticipés grâce à un guide de prévention, une formation adéquate, et une gestion des opérations logistiques et transports attentive au quotidien.

Le chariot élévateur et son cariste

Ne vous fiez pas aux apparences légères et maniables de cet appareil de manutention, qui peut peser jusqu’à 6 fois le poids d’une voiture.

Conçu pour lever des charges lourdes en hauteur et les déplacer sur de courtes distances, les risques inhérents au chariot élévateur sont le renversement de l’appareil, la chute des marchandises, les virages trop brusques…

C’est pourquoi le préparateur de commandes (le cariste) responsable du chariot élévateur doit absolument avoir reçu une formation pratique et théorique au préalable (CACES).

Très sensible car très sollicitée, la zone logistique doit répondre à de nombreux critères de sécurité pour protéger ses employés et leur assurer un environnement de travail sain surtout dans les métiers de la logistique..

C’est à l’exploitant de s’assurer que tout a bien été mis en œuvre. S’il manque à son obligation de sécurité logistique, il engage sa responsabilité civile en cas d’accident du travail ou de maladie professionnelle des caristes. Il est également passible de sanctions pénales voire, dans certains cas, de fortes amendes et même d’une peine d’emprisonnement.

Conclusion : les trois points-clés à retenir

    • Les accidents liés au travail au sein d’un entrepôt ne sont pas à prendre à la légère : parfois mortels, ils sont pourtant faciles à prévenir en respectant les normes légales de sécurité.
    • Ces normes de sécurité logistique concernent l’environnement de l’entrepôt, sa structure, la gestion des flux, ainsi que la nature des marchandises stockées. Voies d’engins, rayonnages, traitement des eaux usées, ventilation, chauffage : tous ces éléments doivent être conformes à la réglementation en vigueur afin d’assurer la sécurité maximale de ses salariés et de sa supply-chain au global.
    • Enfin, la prévention et le bon entretien du matériel sont essentiels au sein d’un entrepôt :lorsque le responsable logistique forme les salariés et prestataires logistiques sur les bons gestes à adopter, le risque de TMS est par exemple largement diminué.

Nos catégories