Logistique & santé : assurez de bonnes conditions de travail à vos employés | RAJA

8min lecture 30/03/2022

Le 7 avril, c’est la journée mondiale de la santé. Et si c’était pour vous l’occasion de faire le point sur la santé de vos employés au sein de votre pôle logistique ?

En tant que responsable logistique, le fait d’offrir les bonnes conditions de travail à l’ensemble de vos opérateurs n’est plus uniquement une obligation légale. C’est, en effet, devenu le fer de lance de leur productivité ainsi que de l’attractivité de votre entreprise.

Le fait de faire attention à leur santé permet de :

  • générer plus de motivation dans votre équipe logistique et donc plus d’efficacité ;
  • réduire le taux d’absentéisme dans l’entrepôt, pour plus de productivité ;
  • réduire le turn-over de vos équipes, pour fidéliser vos collaborateurs ;
  • soigner votre marque employeur et rendre vos métiers de la logistique plus attractifs.

Découvrez dans cet article les clés pour assurer la santé dans votre pôle logistique, grâce aux équipements et aux bonnes pratiques qui favoriseront la qualité de vie dans votre entrepôt.

Les clés de la santé en logistique

Facilitez la manutention dans l’entrepôt

Vous le savez bien : la manutention est l’une des activités de l’organisation logistique qui est responsable de bon nombre de soucis de santé et notamment de Troubles Musculo-Squelettiques (TMS). Lorsque vos opérateurs procèdent à l’entreposage et au déplacement des charges, souvent lourdes, ils font des gestes répétitifs qui créent des tensions significatives sur leur corps.

Heureusement, il est tout à fait possible de limiter ces risques de maladies professionnelles, en adoptant les équipements de manutention adaptés. Ceux-ci fluidifient cette phase cruciale de la supply chain.

diable Les diables sont essentiels pour vous assurer de la santé dans votre pôle logistique. Certains sont spécifiquement conçus pour réduire le risque de TMS lors du déplacement de charges lourdes. Ils sont notamment dotés de poignées fermées qui permettent au logisticien d’adapter la position de ses mains, et de roues en étoiles qui facilitent le franchissement d’obstacles.

Pour bien choisir cet équipement, n’hésitez pas à consulter notre article “Choisir votre diable de manutention en 7 critères-clés”.

chariot-niveau-constant Les chariots à niveau constant permettent, grâce à leur plateau qui reste à la même hauteur quelle que soit la charge posée dessus, de garder les produits au même niveau en permanence. Un essentiel pour aider vos opérateurs dans les phases de picking et de transport de marchandises dans l’entrepôt.
table-elevatrice Les tables élévatrices manuelles diminuent considérablement les risques de TMS, puisqu’elles permettent à l’opérateur d’adapter la hauteur de sa table de travail en fonction de sa propre taille. La levée de la table se fait via une pédale hydraulique, très ergonomique, sans avoir besoin de sursolliciter le corps.
transpalette-1 Les transpalettes sont nécessaires si votre pôle transport et logistique palettise des produits. Ils sont à choisir en fonction de la hauteur de levée dont vous avez besoin et du type de marchandises que vous palettisez (leur poids, leur fragilité, etc.) Disponibles en version manuelle ou électrique, ces engins de manutention peuvent plus ou moins limiter la sollicitation des muscles de vos préparateurs de commande.

Pour sélectionner l’équipement approprié, rendez-vous sur notre article “Comment bien choisir son transpalette ?”.

roll-1 Les rolls sont idéaux pour aider le préparateur de commandes à aller picker les produits dans l’entrepôt sans faire trop d’efforts. La gestion des flux physiques dans l’entrepôt s’en trouve facilitée, pour des équipes logistiques protégées du port des charges les plus lourdes.

Pour découvrir tous les équipements logistiques au service de la santé de vos opérateurs en phase de manutention, découvrez les produits de manutention et transport de charge RAJA.

Rendez plus ergonomique le poste d’emballage de vos opérateurs

Deuxième moment-clé où vos opérateurs logistiques risquent potentiellement leur santé : la phase de préparation de commandes, notamment sur leur poste d’emballage. Les opérations logistiques qui y ont lieu sont répétitives et si le poste de travail n’est pas optimisé, vos préparateurs peuvent également devoir solliciter leur corps pour attraper les outils et/ou instruments dont ils ont besoin.

Mais là encore, il est tout à fait possible de rendre cet endroit-phare ergonomique et allier logistique et santé.

Pour ce faire, veillez à :

poste-emballage Bien placer les différents éléments et équipements sur le poste d’emballage, en fonction de leur fréquence d’utilisation. Par exemple, vous placerez sur la table elle-même, à hauteur d’opérateur, les imprimantes d’étiquettes, les dérouleurs à papier d’emballage, ainsi que des bacs contenant les petits outils dont ils peuvent avoir fréquemment besoin. Dans l’étagère supérieure, on retrouvera les emballages carton à plat, attrappables sans trop d’effort nécessaire.

Besoin de creuser le sujet ? Consultez notre article “Comment choisir votre poste et votre table d’emballage ?”.

Installer des tabourets assis-debout sur chaque poste. Leur principe est simple : ils permettent à vos préparateurs de commandes de pouvoir s’asseoir de temps à autre, pour éviter de sur-solliciter leurs jambes ainsi que les muscles dorsaux.
Mettre en place des tapis anti-fatigue sur chaque poste. Ces équipements aident vos opérateurs à garder leurs pieds, leurs jambes, mais également leur dos, en bonne santé lorsqu’ils doivent être en position debout pendant longtemps.De par leur conception, ces tapis industriels incitent vos préparateurs de commande à maintenir leurs pieds en mouvement, y compris lorsqu’ils effectuent un travail statique. Grâce à ces petits mouvements, ils évitent l’apparition de douleurs en station debout prolongée.

Luttez contre les TMS en phase de palettisation

La palettisation, avec la manipulation de charges lourdes et les gestes répétitifs qui en découlent, est probablement l’activité qui expose les logisticiens aux plus grands risques de TMS. On remarque notamment que les prestataires en charge de la palettisation manuelle souffrent souvent d’un souci au niveau de l’épaule (de la coiffe des rotateurs).

N’hésitez donc pas à vous doter des équipements qui permettent de faciliter la palettisation dans votre service logistique :

film-palettisation-preetire Si vous optez pour une palettisation manuelle, veillez à choisir des films de palettisation pré étirés. Ils sont plus légers que les films traditionnels, et se posent sans effort, grâce à leur matière étirable aisément, et à leur face interne collante.
gerbeur Toujours pour la palettisation manuelle, il peut être utile de faire l’acquisition d’un gerbeur manuel ou semi-électrique. Son objectif ? Surélever les marchandises sur palette sans effort, pour que les opérateurs puissent y positionner les caisses palettisables sans avoir besoin de, se baisser ou de lever trop haut les bras.
banderoleuse Enfin, à partir d’une certaine cadence de palettisation, il peut être intéressant de vous munir d’une banderoleuse ou d’un robot à banderoler. Ces machines, disponibles soit à l’achat, soit à la location, vont automatiser l’intégralité ou une partie du filmage des palettes. Vous gagnez ainsi en sécurité logistique, mais également en cadence d’emballage.

Et parce qu’un tel équipement demande de se poser les bonnes questions, n’hésitez pas à lire notre article “Comment choisir une filmeuse (banderoleuse) ?”.

Formez vos opérateurs aux réflexes de santé dans la logistique

Au-delà de la gestion des stocks, du supply chain management ou de la gestion des approvisionnements et de vos transporteurs, vous êtes également responsable de former vos opérateurs aux bonnes pratiques qui leur permettront de garder la santé tout en assurant leurs activités logistiques quotidiennes.

Bien entendu, il est crucial de les former à l’utilisation des équipements que vous leur fournissez. Mais, dans un souci de sécurité dans l’entrepôt, veillez également à leur prodiguer des formations en termes de :

  • Gestes et postures à acquérir, qui leur permettent d’adopter les meilleures pratiques en matière d’ergonomie dans chacune de leurs opérations dans l’entrepôt.
  • Réveil musculaire, pour bien échauffer leurs corps avant de se mettre à l’effort
    et améliorer significativement leurs conditions de travail.

Il apparaît évident que la santé dans le domaine de la logistique n’est pas seulement physique. Il est également essentiel de vous intéresser de près à la santé mentale des employés. Depuis la crise du Covid-19, celle-ci est d’autant plus mise à rude épreuve, que la cadence s’est accélérée dans bon nombre d’entrepôts e-commerce et que la santé mentale de bon nombre d’individus s’en est trouvée fragilisée.

De quoi vous motiver à finaliser cette journée mondiale de la santé en consultant notre article “Comment améliorer le bien-être dans votre entrepôt ?”.

Nos catégories