Comment bien gérer une logistique multicanale ?

7min lecture 12/08/2022

L’essor du e-commerce a marqué la généralisation de la stratégie logistique multicanale. Ainsi, de nombreuses sociétés choisissent de se développer en proposant un magasin physique, une entité e-commerce, une application, etc., créant différents canaux de distribution. Opérer en multicanal augmente les possibilités de vente. Néanmoins, pour le bon fonctionnement de cette stratégie, le distributeur doit mettre en œuvre un système fiable de distribution.

Quelle différence entre logistique multicanale et logistique omnicanale ?

Dans une logistique multicanal, le distributeur met à disposition des consommateurs différents canaux d’achat autonomes. Ils n’ont donc aucune interaction entre eux, et suivent chacun une chaîne logistique distincte : il s’agit d’une organisation en silo.

Le multicanal peut être utilisé par des magasins souhaitant vendre leurs produits par internet. L’inverse est également valable pour les entreprises spécialisées dans le e-commerce, qui dans ce cas, ouvrent des boutiques physiques. L’objectif est d’augmenter les points de contact avec les clients.

La logistique omnicanale, elle, suppose une fusion de l’achat online et offline. Ainsi, la différence avec le multicanal réside dans la mise à disposition en temps réel de tous les canaux, avec une vision des stocks unifiée. Il y a donc une notion de coordination entre les différents canaux de distribution.

Comment assurer une bonne gestion des stocks multicanal ?

Pour assurer une stratégie multicanale efficace, il est primordial d’instaurer une bonne gestion des stocks des différents canaux de vente. Pour ce faire, il faut :

  • définir un niveau de stock minimal : le réapprovisionnement doit se faire seulement lorsque la quantité de produits en stock descend sous le niveau défini. Cela correspond à votre point de commande ;
  • entretenir les relations avec les fournisseurs : cet élément est important en cas de commande urgente, de retour d’un produit, ou encore d’un problème de fabrication. Les fournisseurs sont ainsi plus à même de répondre à votre demande ;
  • contrôler fréquemment les stocks : comparez régulièrement votre stock réel avec votre stock théorique, notamment si vous rencontrez des écarts fréquents pendant vos inventaires ;
  • gérer les produits avec l’analyse ABC : cette méthode est incontournable pour la gestion de votre stock en logistique multicanal. La classe A représente vos meilleurs produits et génère 80 % du CA. Elle fait donc partie des priorités. Les produits intermédiaires sont contenus dans la classe B (15 % du CA), et enfin, les produits les moins vendus (5 % du CA) sont compris dans la classe C.

Comment organiser un entrepôt multicanal ?

L’organisation de l’entrepôt multicanal doit permettre de fluidifier la préparation des commandes en provenance des différents canaux. L’objectif est également d’optimiser le temps de préparation. Pour atteindre le client quel que soit son canal d’achat, il est donc nécessaire de :

  • positionner l’entrepôt de façon stratégique afin d’optimiser la livraison des produits ;
  • créer une logistique globale au sein de l’entrepôt multicanal afin de garder une visibilité des stocks en permanence ;
  • recourir à des processus d’automatisation et d’informatisation pour le traitement des commandes afin de proposer des livraisons rapides en fonction du canal d’achat.

Ainsi, un entrepôt multicanal doit être en mesure de gérer ses stocks afin de répondre aux demandes des clients, qu’ils souhaitent être livrés en magasin ou à domicile.

Comment assurer des livraisons multicanales efficaces ?

La satisfaction du client est au cœur des préoccupations des distributeurs. Cette dernière est fortement dépendante de la livraison de la marchandise, c’est pourquoi la logistique multicanale doit intégrer cet élément dans sa stratégie. Pour offrir aux clients une expérience de livraison optimale, assurez-vous de :

  • Choisir les bons partenaires : il est préférable d’opter pour un service de livraison proposant un numéro de tracking pour le suivi des livraisons. De même, si les commandes doivent arriver en temps et en heure, l’état du colis a également son importance. Choisissez un prestataire de qualité pour assurer les livraisons.
  • Offrir différents modes de livraison : élément stratégique, le choix de livraison doit être suffisamment développé pour offrir la meilleure expérience utilisateur possible. La livraison à domicile est particulièrement plébiscitée, vous devez donc impérativement proposer cette option. Afin de conserver votre clientèle et de lui offrir des services de livraison moins onéreux, vous pouvez également proposer le click & collect, la livraison en point relais, en casier, ou directement en magasin.
  • Optimiser les temps de livraison : la rapidité est aujourd’hui un critère de choix pour les consommateurs. La livraison rapide est un enjeu majeur pour la satisfaction client. Selon le prestataire assurant la livraison, vous pouvez proposer des livraisons express, en 24 à 48h, particulièrement appréciées.
  • Automatiser les bons de livraison : l’impression et l’application des bons de livraison doivent être précises pour limiter les risques d’erreurs. Opter pour l’automatisation de ces processus permet une meilleure identification du colis, en plus d’accélérer l’expédition.

Comment optimiser vos coûts logistiques en multicanal ?

Pour ne pas engendrer de coûts trop élevés avec la gestion en multicanal, l’important est d’en réaliser un suivi précis. Cela passe d’une part par la maîtrise du budget consacré à la partie logistique, et d’autre part, par la maîtrise du budget dédié au transport.

Plusieurs actions peuvent vous aider à optimiser les coûts en multicanal. C’est notamment le cas de :

  • l’utilisation d’un seul et même entrepôt pour stocker votre marchandise : bien que les différents canaux utilisés par les clients fonctionnent de manière indépendante, la gestion globale de l’activité peut avoir lieu au sein d’un seul entrepôt. Cela évite les coûts supplémentaires liés à la multiplication des points de stockage. Les coûts sont optimisés grâce à un usage simplifié et central des différents outils technologiques nécessaires à l’activité, mais aussi des machines et du personnel essentiels au bon fonctionnement de la chaîne ;
  • la mise en place d’une communication entre tous les canaux de votre système de vente ;
  • un choix stratégique en matière d’emballage afin de faire baisser le coût du transport : l’idéal est de pouvoir expédier les produits dans des emballages les moins volumineux et les plus légers possibles ;
  • l’automatisation de la chaîne d’emballage, un procédé idéal pour gagner du temps sur la phase de colisage.

Réussir la distribution en multicanal demande donc la mise en œuvre d’une stratégie claire et précise. En permettant au consommateur d’acheter vos produits depuis différents canaux de vente et de distribution, vous optimisez, par ce biais, vos chances de convertir de nouveaux clients.

Nos catégories