Emballage | Logistique | Expertise

Pour ou contre le voice picking ? | RAJA

    Vous êtes sans doute familier du principe du picking, et des quelques facteurs qui permettent de l’optimiser pour gagner en performance dans votre entrepôt.

    Mais connaissez-vous réellement l’un de ces facteurs : le voice picking, dont on a beaucoup entendu parler ces dernières années ?

    Soupesez, dans cet article, les pour et les contre de cette nouvelle technologie logistique, et avisez de son intérêt pour votre propre stratégie d’entrepôt.

    SOMMAIRE : 

    1. Le voice picking : qu’est-ce donc ? 

    2. Les avantages du voice picking 

    3. Les inconvénients du voice picking

    4.Le voice picking, une méthode qui nécessite une attention particulière 

    1. Le voice picking : qu’est-ce donc ?

    Le voice picking est une méthode de préparation de commande vocale.

    Ce processus consiste à équiper l’opérateur de commandes d’un casque et d’un micro, eux-mêmes reliés à un terminal radiofréquence qui fonctionne en filaire ou en Wi-Fi.

    Une fois l’opérateur équipé, c’est ce terminal qui lui indique directement les missions de picking à prendre en charge. Il lui communique ainsi la zone de picking de l’entrepôt où aller chercher les articles nécessaires, la quantité d’articles à sélectionner, l’emplacement où les déposer pour le colisage…

    Si le terminal commande le picking, l’opérateur doit lui aussi communiquer avec lui. Grâce à un lexique spécifique, constitué d’une poignée de mots seulement, le préparateur peut répondre au terminal. Il lui confirme ou non le prélèvement et le dépôt des articles de la commande, et lui signale de potentielles erreurs de stock.

    Cette méthode fait finalement partie de ces technologies qui permettent l’automatisation du picking.

    Toutefois, bien que manifestement révolutionnaire, le processus fait polémique dans le monde de la logistique. Observons donc les points forts et les points d’attention du voice picking, pour mieux en comprendre l’intérêt.

     New Call-to-action

    2.  Les avantages du voice picking

    Si l’on en entend autant parler ces derniers temps, c’est bien parce que le voice picking présente un panel d’avantages, autant pour l’entrepôt que pour les préparateurs de commande eux-mêmes.

    Les avantages pour la productivité de l’entrepôt

    D’une part, le voice picking va véritablement profiter à l’entrepôt logistique, dans le sens où cette technologie va permettre d’optimiser son fonctionnement global.

    On constate, lorsque l’on intègre le voice picking aux processus d’un entrepôt, une rapidité d’exécution accrue chez les opérateurs.

    Par conséquent, assistés par le terminal radiofréquence, les préparateurs sont capables de traiter davantage de commandes sur un temps donné. Une augmentation de la performance non-négligeable, à l’heure où la rapidité de livraison fait partie des éléments de satisfaction client qui font la différence sur le marché.

    D’autre part, le voice picking permet de significativement réduire le nombre d’erreurs de picking et de préparations de commandes. Le système identifie en temps réel les potentielles erreurs, qu’il s’agisse d’erreurs de gestion de stock ou bien de picking lui-même.

    Là encore, le voice picking va accroître la satisfaction client, en assurant l’entrepôt de livrer les bons produits au bon client.

    Enfin, le voice picking peut être relié à un Warehouse Management System (aussi appelé WMS). Et c’est là que réside le grand avantage de la méthode : elle va finalement donner au responsable de l’entrepôt une meilleure vision en temps réel du stock.

    Des données vérifiées en temps réel sur les flux des opérateurs, sur le système de stockage, ou encore sur le temps de préparation de commande, remontent en permanence au responsable. C’est cet amas de data qui donne l’opportunité au responsable, in fine, d’affiner sa stratégie logistique au quotidien.

    Le voice picking permet d'avoir une vision en temps réel de son stock, et d'ainsi mieux gérer sa stratégie d'entrepôt

    Les avantages pour l’opérateur

    Au-delà des bons côtés manifestes du voice picking pour l’entrepôt, on constate également de véritables bénéfices pour les opérateurs eux-mêmes.

    Guidé par le système de voice picking, le préparateur se retrouve avec les mains libres lors des opérations qu’il doit mener. Le grand avantages de cette conséquence ? La réduction des risques de Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) et de chute.

    Le voice picking peut donc apparaître, pour l’opérateur, comme un processus qui réduit les aléas liés à son métier.

    Autre avantage non-négligeable : celui de renforcer l’autonomie de l’opérateur par rapport à ses missions. Aiguillé au quotidien par le terminal, il gagne en indépendance et en responsabilités sur son poste.
     

    3. Les inconvénients du voice picking

    Si le voice picking compte bon nombre de défenseurs, d’autres ne s’empêchent pas de s’insurger contre cette méthode, armés de divers arguments antagonistes.

    Des risques physiques accrus pour les opérateurs

    Nous avons vu que le voice picking réduit sensiblement le risque de TMS. Cependant, il induit malheureusement bon nombre d’autres risques physiques dans l’activité des préparateurs de commandes, et notamment :

    • Des troubles auditifs, avec un potentiel endommagement de l’audition de l’opérateur s’il ne règle pas correctement le son de son casque.
    • Une diminution de la conscience de l’effort. Si l’opérateur n’a pas la sensation de faire des efforts, guidé par le terminal, il augmente ses risques de collision et d’accidents de circulation dans l’entrepôt.
    • Une augmentation du rythme de travail, qui accroît significativement la fatigue des préparateurs.

    Autant de contre-arguments qui viennent nourrir les adversaires du “voice picking”, et nourrissent la polémique.

    Des risques psycho-sociaux accrus

    En plus des risques physiques, on constate que l’intrusion de la commande vocale logistique accentue les risques psycho-sociaux des opérateurs dans l’entrepôt :

    • L’augmentation de la cadence de travail va accroître le stress du préparateur ;
    • La diminution des interactions avec les autres membres de l’équipe va isoler l’opérateur, et lui donner une sensation de déshumanisation de son travail ;
    • L’apparente appauvrissement des missions, et l’absence de visibilité globale sur la préparation de ses commandes, va lui donner une vision moins attrayante de son métier.

    Une mauvaise réputation qui peut nuire à l’attractivité de l’entreprise

    Ces dernières années, le voice picking n’a cessé de faire parler de lui dans les médias… et pas sous son meilleur jour.

    On se rappelle notamment de la critique au vitriol de la méthode, faite par l’équipe d’Elise Lucet, dans l’épisode “Travail, ton univers impitoyable” de Cash Investigation. On y voyait les opérateurs des entrepôts de Lidl témoigner de l’isolement qu’il ressentent au quotidien, ainsi que de la cadence qu’ils avaient beaucoup de mal à tenir.

    En parcourant les journaux et médias en ligne, on se rend vite compte que le voice picking a une mauvaise réputation, qui peut malheureusement se répercuter sur l’image de l’entreprise dans son ensemble.

    En souffrent, par conséquent, l’attractivité de l’entreprise et le recrutement de ses nouveaux opérateurs et responsables d’entrepôt logistique.

    4. Le voice picking, une méthode qui nécessite une attention particulière

    Pour conclure, on pourrait dire que le voice picking est une processus à prendre avec de grandes pincettes.

    Intéressant, car il augmente la productivité de l’entrepôt, il forme une petite révolution technologique, qui diminue les risques de TMS et augmente la productivité des équipes.

    Cependant, le voice picking comporte aussi son lot de risques physiques et psycho-sociaux, qui en font un processus périlleux à mettre en place dans un entrepôt.

    C’est pourquoi, si vous souhaitez le déployer dans votre entreprise, il vous faudra penser à :

    • Bien former vos opérateurs et vos responsables logistiques en amont ;
    • Suivre finement le déploiement du système, au quotidien, pour le réajuster en fonction des résultats ;
    • Mettre en place un libre-parler dans l’entrepôt, et un esprit d’équipe sans faille, pour éviter de voir apparaître des troubles psycho-sociaux chez vos employés.

    Comment mettre en place une démarche 5S ?

    Par L'équipe Raja le

    Suivez-nous

    Inscrivez-vous à la newsletter



    Articles récents

    TÉLÉCHARGEZ LE GUIDE DE L'EMBALLAGE

    New Call-to-action