Comment améliorer le bien-être dans votre entrepôt ? | RAJA

Publié le 23.11.21 à 3h08 PM par La rédaction
Temps de lecture : 9 minutes

C’est un fait : les métiers de la logistique et du travail en entrepôt font partie des plus pénibles qui soient. Saviez-vous qu’on estime qu’un préparateur de commande parcourt en moyenne 10 à 15 km par jour ? Et que les manutentionnaires portent 1 à 10 tonnes par jour (8 tonnes en moyenne dans l’alimentaire) ?

Ainsi, avec des conditions de travail aussi complexes, il est de votre responsabilité de vous intéresser au bien-être dans votre entrepôt !

Découvrez donc ici tous les équipements et bonnes pratiques logistiques pour rendre ce travail moins pénible, et assurer à vos collaborateurs des conditions de travail optimales pour leur santé physique et mentale.

Toutes les bonnes pratiques pour améliorer le bien-être en entrepôt

Les enjeux du bien-être dans votre entrepôt

Tout d’abord, sachez-le : le bien-être au travail est loin d’être un dispositif optionnel pour votre entreprise.
En effet, l’article L4121-1 du Code du Travail précise bien que “L’employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs. Ces mesures comprennent : des actions de prévention des risques professionnels [...] et de la pénibilité au travail, des actions d’information et de formation [...], la mise en place d’une organisation et de moyens adaptés [...]. L’employeur veille à l’adaptation de ces mesures pour tenir compte du changement des circonstances et tendre à l’amélioration des situations existantes

Cependant, au-delà de vous assurer d’être dans les clous de la loi, le fait de veiller au bien-être dans votre entrepôt présente des bénéfices non-négligeables.

En vous assurant de fournir à vos employés des conditions et un environnement de travail favorables à leur bien-être…

  • Vous réduisez l’absentéisme, lié à des arrêts maladie ou à des maladies professionnelles, et engendrez donc moins de coûts pour l’entreprise
  • Vous donnez la possibilité à vos opérateurs d’accroître leur productivité dans l’entrepôt, en les motivant
  • Vous améliorez votre expérience collaborateur, et fidélisez donc vos opérateurs sur le long terme, faisant ainsi baisser votre taux de turnover
  • Vous soignez votre marque employeur, et bénéficiez donc d’une attractivité accrue auprès de nouveaux collaborateurs potentiels

De quoi vous motiver à vous pencher sur la manière dont vous assurez santé et sécurité au travail, ainsi que bien-être, à vos opérateurs !

New Call-to-action

Les essentiels pour assurer de bonnes conditions de travail dans l’entrepôt

Effectuer les contrôles de sécurité réglementaires

Tout d’abord, assurer le bien-être dans l’entrepôt logistique, c’est faire en sorte que la sécurité des opérateurs soit assurée à tout moment. Et pour ce faire, il est crucial d’effectuer des check-ups réguliers de la conformité de l’entrepôt.

Veillez donc à faire vos Vérifications Générales Périodiques (VGP) toujours à date. Il s’agit bien de vérifier l’état des équipements de travail à la fréquence suivante :

  • Tous les 12 mois pour les appareils de levage, tels que les gerbeurs
  • Tous les 6 mois pour les appareils élévateurs de personnes motorisés, tels que les chariots élévateurs
  • Tous les 3 mois pour les appareils de levage mus par la force humaine, tels que les transpalette manuels

Prenez également soin de faire régulièrement un état des lieux des équipements d’entreposage et de préparation de commande. Les roues des engins de manutention sont-elles en bon état ? Les racks sont-ils conformes à la législation ? La qualité des machines d’emballage et des palettes est-elle optimale ?

Ces check-ups fréquents vous permettent de poser de bonnes bases aux conditions de travail de vos opérateurs, qui se sentiront en sécurité à leur poste.

Mettre en place une véritable politique de bien-être au travail

Au-delà de la sécurité, comment vous pencher de plus près sur le bien-être de vos employés ? Que vous possédiez une structure de petite taille, ou que vous gériez plusieurs entrepôts, la règle est la même : mettez en place une véritable politique de bien-être au travail.

Cette politique peut prendre en compte divers aspects du travail de vos opérateurs. Pensez notamment à…

  • Instaurer des pauses obligatoires régulières. Le Code du Travail demande à ce que vous mettiez en place une pause d’au moins 20 minutes toutes les 6 heures de travail échues. Cependant, ce chiffre est à adapter en fonction de votre convention collective, ainsi que des besoins remontés par les salariés.
  • Créer un système de rotation. Selon ce type de système, les opérateurs ne font pas tous les jours les mêmes tâches, ce qui évite les gestes répétitifs (et donc les risques de Troubles Musculo-Squelettiques) mais aussi la lassitude (qui peut déboucher sur une inattention, et donc, des accidents du travail).
  • Installer un coin pause optimal. Il s’agit là d’un espace-clé pour favoriser le bien-être de vos employés ! Équipez-le donc d’une machine à café et à thé, d’espaces de convivialité, et de mobilier confortable pour la détente.

En somme, réfléchissez à tous les process et installations qui pourront vous aider, vous, responsable d’entrepôt, à assurer la sérénité et la motivation de vos équipes.

Accompagner le développement professionnel de vos employés

Assurer le bien-être dans l’entrepôt, c’est également mobiliser les managers pour qu’ils prennent en compte le développement professionnel des collaborateurs, en fonction des attentes qu’ils ont par rapport à leur carrière.

Prenez donc le temps de faire le point avec vos collaborateurs, du cariste à vos préparateurs de commande, et identifiez leurs besoins en…

  • Formation : veulent-ils être formés à d’autres missions, pour évoluer à terme vers un autre poste ?
  • Coaching : ont-ils besoin d’un accompagnement personnalisé pour être plus productifs, mieux organisés, ou tout simplement plus à l’aise dans leurs missions professionnelles ?
  • Bilan de compétences : un essentiel pour faire évoluer leur carrière

Favoriser les échanges et la collaboration

L’une des clés cruciales du bien-être en entrepôt, c’est l’humain, et a fortiori, l’entraide et les échanges entre les collaborateurs, mais aussi avec les managers.

Comment donc insuffler cette amélioration des conditions de communication entre les acteurs de l’entrepôt ? Vous pouvez par exemple penser à…

  • Instaurer une politique de “porte ouverte” pour parler de la Qualité de Vie au Travail (QVT) dans l’entrepôt : mettre en place des groupes de réflexion réguliers pour parler des éléments qui pourraient être améliorés, favoriser le management bienveillant…
  • Proposer des moments plus informels aux collaborateurs : alignez-vous avec votre service RH pour proposer aux employés des afterworks, des déjeuners d’équipe, ou encore des activités de team building régulières

Les clés anti-TMS, cruciales pour améliorer le bien-être en entrepôt

Vous avez sans doute déjà entendu parler des risques musculo-squlettiques, aussi appelés TMS, qui font rage dans les métiers de la logistique. De la gestion des stocks à la préparation de commandes, en passant par le déchargement et la manutention, toutes les activité de l’entrepôt peuvent menacer la sécurité au travail de vos employés.

Assurer leur bien-être en entrepôt, c’est donc veiller à ce qu’ils puissent bénéficier d’un environnement de travail ergonomique, qui respecte leurs corps. Voici quelques conseils anti-TMS pour ce faire.

Optimiser l’ergonomie des postes de travail

Les postes de préparation de commande que vous avez installé dans votre entrepôt sont-ils assez ergonomiques pour éviter que vos opérateurs ne voient s’installer chez eux des Troubles Musculo-Squelettiques ?

Pour en être sûr, vérifiez que vous laissez, sur ces postes, à leur disposition…

  • En partie haute, des éléments utilisés fréquemment en préparation de commande (emballages à plat, petites pièces de conditionnement…), accessibles en tendant simplement le bas
  • A hauteur d’opérateur, les éléments les plus fréquemment utilisés, comme les écrans, l’imprimante à étiquettes, les outils d’emballage (adhésif, cutter…), et le rouleau de calage
  • En partie basse, les éléments moins souvent utilisés, qui n’ont pas besoin d’être saisis à pleines mains, comme les machines de calage ou un dérouleur à calage secondaire

Vous vous assurez ainsi que tout préparateur de commande évite des gestes surnuméraires, et facilitez grandement leur travail au quotidien. Pour en savoir plus sur le sujet, consultez notre article dédié au choix de votre poste ou table d’emballage.

Équiper l’entrepôt du matériel anti-TMS

Lutter contre les Troubles Musculo-Squelettiques, c’est également faire bénéficier à vos opérateurs du matériel qui prenne soin de leur santé.

Veillez notamment à vous doter de…

  • Tapis antifatigue, qui permettent de reposer les jambes des opérateurs en station debout prolongée
  • Engins de manutention, tels que des chariots à hauteur constante, des rolls, ou des transpalettes, pour limiter les efforts physiques à faire lors de la manutention
  • Filmeuses et banderoleuses, si votre entrepôt présente une cadence de palettisation élevée : il s’agit en effet de l’une des activités provoquant le plus de TMS

Former vos opérateurs aux réflexes anti-TMS

Bien entendu, vos opérateurs doivent être formés aux équipements anti-TMS qu'ils manipulent dans leur quotidien professionnel.

Mais leur formation ne s’arrête pas là ! Faites également en sorte qu’ils sachent quelles attitudes et réflexes peuvent les aider à éviter les TMS. Rappelez-leur de régulièrement s’étirer et prendre des pauses, et apprenez-leur à repérer les premiers symptômes de Troubles Musculo-Squelettiques.

N’hésitez pas non plus à bien mettre en lumière le fait que les chefs d’équipe restent à leur disposition pour parler de tout souci ergonomique qu’ils pourraient rencontrer dans l’entrepôt.

Les techniques de bien-être auxquelles former vos opérateurs

Envie d’aller plus loin dans le bien-être en entrepôt ? Prenez le temps de consulter ces quelques techniques de bien-être, et à y former vos opérateurs, pour leur faire bénéficier des meilleures conditions de travail qui soient.

Un process de réveil musculaire

Dès l’arrivée dans l’entrepôt, motivez vos collaborateurs à faire un rapide réveil musculaire.

Voici un process qu’ils peuvent suivre pas à pas, pour progressivement réveiller leurs muscles avant de les mettre au travail :

  • Pour réveiller le cou : faire 10 hochements de tête. Puis pencher 10 fois la tête sur chaque côté. Puis effectuer 5 cercles avec la tête d’un côté, puis 5 de l’autre.
  • Pour réveiller les épaules : les mains sur les épaules, effectuer des cercles avec les coudes, 5 fois en avant puis 5 fois en arrière.
  • Pour réveiller les poignets : les doigts entrelacés, effectuer des cercles avec les poignets, 5 fois de chaque côté.
  • Pour réveiller les hanches : mains sur les hanches, effectuer des cercles des hanches, 5 fois d’un côté puis 5 fois de l’autre. Puis, genou plié à 90 degrés, faire des cercles avec le genou vers les côtés, 5 fois pour chaque jambe.
  • Pour réveiller toutes les jambes : effectuer une série de 10 squats, le dos bien à plat.
  • Pour réveiller les chevilles : bout du pied au sol, effectuer des cercles de la cheville, 5 fois pour chaque pied.

Besoin d’aller plus loin, et de former vos collaborateurs aux gestes qui peuvent les aider dans leur bien-être au travail ? Découvrez la formation Réveil Musculaire de RAJA, et créez avec eux le programme sur-mesure adapté à leurs besoins.

Quelques techniques pour se relaxer pendant les pauses

Assurer le bien-être et la santé au travail de ses opérateurs doit également passer par le fait de les protéger contre le stress et les tensions, pouvant mener à des burn-out.

Et si vos opérateurs prenaient le réflexe de faire des exercices de respiration lors de leurs pauses ? Pour se détendre, rien de tel que l’exercice de la respiration carrée, inspirée de la pratique du yoga. Le principe ?

  • D’abord, prendre une inspiration sur 4 temps
  • Puis retenir son souffle, poumons pleins, sur 4 temps
  • Puis expirer sur 4 temps
  • Puis retenir son souffle sur 4 temps

Le tout peut être répété 4 fois : une véritable bonne pratique pour apaiser le mental et détendre le corps.

Et bien entendu, n’hésitez pas à rappeler à vos opérateurs de faire des étirements réguliers, pendant leurs pauses, mais également entre deux préparations de commandes si nécessaire.

Comment mesurer le bien-être en entrepôt ?

Le bien-être en entrepôt peut sembler être un élément complexe à mesurer. Comment donc savoir si l’humain se sent en pleine sécurité, et épanoui, dans son quotidien professionnel ?

Tout d’abord, certains indicateurs devraient vous alerter sur la souffrance au travail de vos collaborateurs.

  • Avez-vous un taux de turnover élevé dans vos équipes logistiques ?
  • Le taux d’absentéisme est-il lui aussi élevé ?
  • Ressentez-vous un désengagement de vos employés vis-à-vis des réunions, des formations ou encore des points d’équipe que vous faites ?
  • Constatez-vous un taux d’erreurs significatif sur votre chaîne de préparation de commande ?

Ceci étant, le mieux pour mesurer le bien-être en entrepôt, et pour trouver des pistes d’amélioration, reste le fait de parler aux premiers intéressés : vos opérateurs.

Envoyez donc régulièrement des enquêtes de satisfaction à vos collaborateurs. Laissez-leur l’opportunité d’y répondre de manière anonyme, pour favoriser les feedbacks honnêtes, et demandez-leur très concrètement quels éléments pourraient les aider à mieux vivre leur travail en entrepôt.

Bravo : vous avez entre les mains tout ce qu’il faut pour instaurer un environnement et une ambiance de travail productive et sereine dans votre entrepôt !

New Call-to-action

Abonnez-vous à la newsletter du blog

La rédaction

La rédaction RAJA est composée d'expert métier, marché et produits. Son 1er objectif est de vous apporter des conseils concrets et pratiques afin de vous faire gagner du temps, vous aider à identifier des solutions répondant à vos problématiques logistique et vous accompagner dans vos démarches d'amélioration.

Laissez nous votre commentaire

Rechercher dans le blog

New call-to-action

Articles les plus lus

Suivez-nous sur les réseaux

Recevez la newsletter du blog