<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=179921&amp;fmt=gif">

FAGUO : une logistique écologique est possible en e-commerce | RAJA

Publié le 13.11.19 à 1h44 PM par La rédaction
Temps de lecture : 6 minutes

Si les termes “logistique” et “écologique” riment naturellement, certaines entreprises font leur maximum pour les harmoniser encore plus dans leurs pratiques.

C’est notamment le cas de la marque FAGUO, une marque de mode e-commerce aux produits et à la logistique écologiques.

faguo-frederic-mugnier

 

Nous avons rencontré Frédéric Mugnier, co-créateur de la marque, qui nous a raconté son parcours et sa vision du e-commerce responsable, dans une interview pleine d’espoir.

 

Avec la marque FAGUO, la logistique écologique e-commerce est possible

Frédéric, quel est ton parcours d'études ?

Après mon bac ES, j’ai intégré l’ISTEC, une école de commerce. Pendant ces 5 années, j’ai découvert le milieu associatif étudiant. Et à 22 ans, en quatrième année, nous décidons, avec mon associé Nicolas, de lancer notre projet FAGUO.

Comment vous est venu le déclic de créer cette entreprise e-commerce ?

FAGUO est née en 2010 de l’association de trois éléments.

D’une part, on avait l’ambition de créer un projet stimulant, tous les deux.
D’autre part, en vrai passionnés de mode, nous souhaitions nous habiller avec des produits que nous avions nous-même conçus.
Et enfin, FAGUO est parti de l’envie de faire les choses différemment : dès le départ, nous avons eu la volonté de disrupter un marché par l’environnement, une cause qui nous a toujours tenu à coeur.

D’ailleurs, décris-nous un peu le concept de FAGUO ?

Nous fabriquons des produits de mode (chaussures, vêtements, accessoires) ultra-confort, qui permettent à nos clients d’affronter les aventures du quotidien, que ce soit dans la nature ou en ville.

Le mot “faguo” signifie “France” en Chinois. C’est un terme qui, précisément, signifie “pays des lois, des manières”. C’était pour nous un moyen de rendre hommage à notre beau pays, à sa mode qui rayonne à l’international.

Mais FAGUO se positionne d’un point de vue écologique : nous mesurons toutes nos émissions de CO2, nous les réduisons au maximum, et nous les compensons en plantant un arbre en France à chaque commande.

Comment vous est venue cette idée d’aider à la reforestation ?

Nicolas comme moi sommes issus d’une génération adepte du changement, qui n’a vécu que par ça, et qui est sensibilisée à l’écologie.

Mais le concept de planter un arbre est venu dans un second temps. Au tout début de FAGUO, nous avons commencé par mesurer nos émissions, avec comme objectif d’éviter toute forme de pollution. Très vite, nous nous sommes rendu compte que les émissions de CO2 étaient inévitables : par conséquent, nous avons mis en place une action de compensation par la reforestation.

En somme, s’il est impossible de totalement supprimer son impact environnemental, on peut tout de même le réduire au maximum, et le compenser au mieux !

Où sont créé vos produits ?

Nous avons trois sites de productions dans le monde : en Chine, au Vietnam et au Portugal.

Pour nous assurer d’être dans une logique de logistique écologique et responsable, nous ne travaillons qu’avec des usines certifiées BSCI, un label international de qualité. A terme, d’ici 2 ans, nous espérons arrêter de travailler avec les usines de type C… ou avoir réussi à les transformer !

Il faut d’ailleurs savoir, à ce sujet, qu’une paire de chaussures en Chine pollue moins, en termes de transport, qu’une paire créée au Portugal ! En effet, la paire portugaise va faire 4000km de camion, tandis que la chinoise sera transportée en bateau. Selon le produit, c'est 30 à 50% d'émissions de CO2 en moins liées au transport pour un produit qui vient d'Asie par le bateau, plutôt que par la route en venant du Portugal (alors que la distance est 13 fois inférieure).

Quoiqu’il en soit, nous sommes fiers de mettre en place des process de production qui limitent au maximum les impacts écologiques. En tout, 45% de nos collections sont totalement faites de matières recyclées ; et nous continuons le chantier pour aller toujours plus loin.

Le e-commerce responsable avec FAGUO, de la conception du produit à son expédition

Au début de votre activité, combien avez-vous envoyé de colis ?

La première année, FAGUO a vendu 5000 paires de chaussures (et a donc envoyé 5000 colis). Depuis, nous sommes passés à 350 000 colis expédiés par an, qui correspondent à 13 millions de chiffre d’affaires.

Justement, comment la marque a-t-elle évolué avec le temps ?

Nous avons commencé par fabriquer uniquement des chaussures. Puis nous avons élargi la gamme, en y ajoutant des accessoires ; le prêt-à-porter FAGUO a été intégré au catalogue en 2015.

Aujourd’hui, nous avons un vestiaire total, plutôt orienté sur l’homme, mais comprenant quelques pièces mixtes. Nous avons également ouvert des boutiques physiques, pour encore plus se rapprocher de nos clients, qui sont aujourd’hui résolument omnicanaux.

Et vos emballages, comment ont-ils évolué avec la croissance de FAGUO ?

Dès le départ, nous avons souhaité suivre la piste de l’emballage écologique en matières recyclées. Nous avons fait attention à ce que tous les éléments du packaging (de la cordelette aux on-tags) soient faits à partir de matières recyclées, et dans la mesure du possible, également recyclables.

Le packaging responsable et écologique de FAGUO

Puis, nous nous sommes attelés à réduire la taille de nos emballages. Ce process nous a permis à la fois de gagner de la matière première, mais aussi de réduire les émissions de CO2 liés au transport, en optimisant le poids-volume.

Aujourd’hui, 100% de nos packagings sont faits à partir de matières recyclées, que ce soit le packaging amont (usine) ou le packaging aval (de distribution). Chaque packaging contient une vingtaine de composantes différentes, toutes créées de manière écologique.

On essaye également d’utiliser au minimum les palettes, et de travailler sur des conteneurs complets.

Et niveau transport, quels efforts fournissez-vous pour une logistique responsable ?

Tout d’abord, nous essayons au maximum de limiter la Reverse Logistics (logistique inverse).

Côté transporteurs, nous les choisissons avec attention. Aux débuts de FAGUO, nous ne rencontrions pas beaucoup d’oreilles attentives lorsque nous parlions de l’impact écologique du transport. Désormais, nous arrivons à exiger beaucoup plus facilement que nos transporteurs fassent des efforts écologiques, car la demande de ce type de service a beaucoup augmenté. Nous sommes heureux d’avoir contribué, à notre échelle, à l’évolution des process des transporteurs !

Nous avons aussi réfléchi à l’impact de nos espaces de stockage sur l’environnement. Après analyse, nous avons constaté que nos émissions de CO2 étaient beaucoup moins importantes en gardant un seul point de stockage national, plutôt qu’en installant des stockages locaux, qui provoquent beaucoup de flux inter-stocks.

Pour toi, e-commerce et logistique écologique sont-ils compatibles ?

faguo-emballage-ecologiqueA mon sens, ça l’est tout à fait ! Chez FAGUO, nous sommes très positifs quant aux progrès qui vont continuer à être faits du point de vue logistique écologique.

Par exemple, plus les entreprises feront d’e-commerce, plus on se dirigera vers des colis entiers, affrétés zone par zone, et donc vers moins d’émissions de CO2. Je suis également persuadé qu’on verra très rapidement des évolutions arriver, comme les coursiers à vélo sur les derniers kilomètres, moins d’allers-retours de produits, moins de packaging…

Quoiqu’il en soit, tout le monde, boutiques physiques ou e-commerce, va dans la même direction désormais. Dans les débuts de FAGUO, nous avions l’impression de faire partie d’une infime minorité d’entreprises à promouvoir ce message écologique. Désormais, tout un chacun y met sa brique !

Quels sont vos prochains axes d’amélioration sur le sujet ?

Notre objectif principal est que 100% de nos collections comportent au moins une composante en matériaux recyclés.

Nous continuons également nos efforts logistiques, transport et packaging pour réduire encore plus nos émissions de CO2 (actuellement à 6kg de CO2 / produit). Et bien sûr, nous allons continuer à planter nos arbres, puisqu’un seul d’entre eux permet de compenser 1000 kg de CO2.

En somme, nous persévérons dans notre triptyque de base qui est : mesurer les émissions de CO2, les réduire, puis les compenser.

faguo-tryptique-logistique-responsable

Merci à Frédéric Mugnier pour cette interview très positive, qui donne une vision encourageante de la logistique écologique !

Abonnez-vous à la newsletter du blog

La rédaction

La rédaction RAJA est composée d'expert métier, marché et produits. Son 1er objectif est de vous apporter des conseils concrets et pratiques afin de vous faire gagner du temps, vous aider à identifier des solutions répondant à vos problématiques logistique et vous accompagner dans vos démarches d'amélioration.

Laissez nous votre commentaire