<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=179921&amp;fmt=gif">

Poids volumétrique : tout pour optimiser vos emballages et vos coûts de transport

Publié le 12.01.19 à 2h10 PM par La rédaction
Temps de lecture : 8 minutes

Réduire ses coûts de transport : c’est l’un des challenges prioritaires pour la plupart des entreprises, de la TPE e-commerce au grand groupe.

Pour ce faire, de nombreuses méthodes existent. Cependant, parfois, il suffit de se pencher sur un concept simple pour faire bouger les lignes budgétaires. C’est le cas lorsque vous étudiez la définition du poids volumétrique, pour mieux comprendre son impact sur votre stratégie de transport, et vraiment maîtriser le système de facturation des transporteurs.

Qu’est-ce que le poids volumétrique ? Comment le calculer, et comment l’intégrer à sa réflexion budgétaire face aux transports ? Quelles entreprises sont les plus impactées ? Autant de questions auxquelles nous allons nous empresser de répondre.

  1. Comment définir le poids volumétrique ?
  2. À quoi correspond le poids facturé dans le calcul ?
  3. Quels transporteurs appliquent le poids volumétrique pour leur facturation ?
  4. Quels secteur d’activité sont touchés par le poids volumétrique ? 
  5. 4 étapes pour réduire le poids volumétrique de vos colis

Quelle est la véritable définition du poids volumétrique ?

Comment définir le poids volumétrique ?

Commençons par une définition du poids volumétrique, tout simplement.

Le poids volumétrique est une méthode de calcul du volume d’un colis que fait un transporteur. Lorsqu’il calcule le poids volumétrique, le transporteur transforme le volume du colis en poids “fictif”, dit “volumétrique”, qui prend en compte la place prise par le colis dans un camion ou un avion.

Avec la méthode de calcul du poids volumétrique, un colis très dense sera ainsi facturé sur son poids réel. Un colis à la densité moyenne, quant à lui, très fréquent en e-commerce, sera facturé sur son volume (et donc son poids volumétrique).

On calcule généralement le poids volumétrique d’un colis en transport express par la formule suivante: (L x l x h en cm) / 5000

Admettons que vous souhaitez envoyer un colis de 50 x 30 x 30 cm en express, qui ne pèse que 3kg : son poids volumétrique est de 9 kg, et il sera donc facturé sur base.

Toutefois, si le poids réel de ce colis était de 10kg, il serait facturé sur son poids réel.

À quoi correspond le poids facturé dans le calcul ?

Le poids facturé dans la méthode de calcul du poids volumétrique est le poids le plus élevé entre le poids réel et le poids volumétrique :

  • Si votre colis contient des marchandises très lourdes, admettons du plomb, il sera facturé sur son poids réel
  • Si votre colis contient des marchandises légères, comme des plumes, le poids facturé sera basé sur le poids volumétrique

Il s’agit donc d’un élément auquel réfléchir si vous souhaitez réduire le coût de transport de vos marchandises.

Les transporteurs qui appliquent le poids volumétrique

Quels transporteurs appliquent le poids volumétrique pour leur facturation ?

D’un point de vue historique, seuls les transporteurs express dépendants de l’avion appliquaient la facturation au poids volumétrique. DHL, UPS et FedEx ont ainsi toujours appliqué du poids volumétrique, et ce sur tous leurs services de transport. Ils étaient alors les seuls à le faire dans le monde du transport de colis domestique.

Cependant, avec la montée en puissance du e-commerce, les opérations de tous les transporteurs sont très impactés : l’optimisation de remplissage des contenants, quel que soit le mode de transport choisi, est très limitée.

C’est pourquoi Chronopost applique désormais une facturation au poids volumétrique sur l'expédition de colis en France. Son objectif : équiper les agences de coûteux dispositifs de mesure automatisée des colis.

Face à ces changements du marché des transporteurs, il n’y a que peu de doute que TNT Express ne finisse par suivre la tendance du poids volumétrique facturé.

Tableau-transporteurs-Facturation

Quels secteurs d’activité sont touchés par le poids volumétrique ?

Techniquement, tous les secteurs d’activité peuvent être potentiellement touchés par le poids volumétrique.

Cependant, en tant qu'expéditeur, vous le serez tout particulièrement si :

  • Vous utilisez beaucoup de transport express : industries en flux tendu comme le médical, ou encore les équipements très coûteux comme l’aéronautique sont impactés par ce calcul.
  • Vous faites de la livraison de colis à l’international.

En effet, ces deux modes de transport sont systématiquement facturés au poids volumétrique.

Si vous opérez en e-commerce, n’oubliez pas également qu’un élément peut faire augmenter le coût de votre transport calculé en poids volumétrique : les retours de vos clients. En effet, si vous proposez des retours gratuits à vos clients, gardez en tête que vous subissez alors les mêmes règles de calcul qu’à l’aller. Il peut parfois s’agir d’une double peine, avec des colis qui vous reviennent à moitié remplis, mais facturés au poids volumétrique.

4 étapes pour réduire le poids volumétrique de vos colis

Maintenant que le poids volumétrique n’a plus de secret pour vous, il est temps d’optimiser celui de vos colis, pour réduire significativement vos coûts de transport. C’est parti !

Étape 1 : Repenser vos délais de livraison si nécessaire

Vous le savez désormais : la facturation au poids volumétrique est systématique lorsque vous proposez à vos clients des livraisons express ou internationales.

Or, êtes-vous sûr que votre activité a réellement besoin de ces services de livraison ? Pour l’international, c’est sans doute le cas si votre activité se déroule en partie hors du territoire français.

Mais pour la livraison express, réfléchissez à deux fois, en vous penchant sur les besoins réels de vos clients :

  • Souhaitent-ils des livraisons réellement rapides ? Si c’est le cas, gardez l’option de la livraison express. Vous risquez sinon une mauvaise expérience client.
  • Se font-ils livrer des marchandises de valeur, échangées contre signature ? La livraison express est alors cruciale.
  • Peuvent-ils attendre plus longtemps pour être livrés ? Privilégiez un autre type d'acheminement que l’express, pour éviter d’être facturé au poids volume.

En réfléchissant finement aux besoins de vos destinataires, vous économisez déjà potentiellement une partie de votre budget transport, sans entacher l’expérience client proposée.

Étape 2 : Analyser vos envois par tranche de poids facturés

Deuxième étape pour réduire le coût de transport de vos marchandises en gérant finement votre poids volumétrique : analyser vos pratiques actuelles d’envoi de colis, pour les rationaliser au mieux.

Commencez par analyser les dimensions de vos emballages actuels, en observant le poids volumétrique qui correspond à chacun d’entre eux, et en prenant en compte la fréquence à laquelle vous envoyez chaque référence.

Puis, il s’agit de répartir vos envois par tranche de poids facturé. Idéalement, fixez-vous sur les grilles tarifaires proposées par vos transporteurs ; il s’agit en règle générale de tranches de 500g à 1kg, mais chaque transporteur a ses spécificités.

Vous pourrez ensuite analyser ce tableau, pour repérer les tranches de poids qui vous sont le plus facturées par les transporteurs… avant de passer à l’étape suivante : le choix de nouveaux emballages, qui vous aideront à économiser sur vos facturations au poids volume.

Cette étape est un résumé de la méthode du cabinet ColisConsult, spécialiste de l’optimisation du secteur du transport. Cette méthode, les experts nous l’ont décrite, et vous la donnent à voir dans un guide pratique, illustré d’exemples concrets.

N’hésitez pas à télécharger la méthode dès maintenant, pour être accompagné dans cette étape cruciale.

Nouveau call-to-action

Étape 3 : Revoir votre gamme d’emballage

Il est temps de vous pencher sur le coeur de l’optimisation de votre poids volumétrique, à savoir vos emballages. Si vous avez consulté la méthode ColisConsult, vous savez que votre but est de trouver des tailles d’emballages intermédiaires, pour éviter de passer les différentes tranches de poids volume proposées par les transporteurs.

Pour ce faire, voici quelques astuces :

  • Pensez aux pochettes pour les produits les moins fragiles. En plastique, matelassées pour plus de protection, en papier kraft ou en carton pour des emballages plus éco-responsables… le choix est vaste ! Les pochettes sont très légères, et vous permettent d’emballer au plus près vos produits, pour diminuer le poids volume de vos colis.
  • Envisagez des pochettes grande contenance pour les produits plus volumineux. La pochette se décline pour des produits plus grands, tels que des boîtes à chaussure. Pochette plastique opaque grande contenance, pochette plastique “aller retour”, pochette-boîte carton… à vous de trouver celle qui convient à vos produits !
  • Choisissez des caisses ou boîtes extra-plates pour les produits plats. Plus protectrices que les pochettes, elles peuvent vous permettre d’envoyer vos produits en réduisant leur poids volume, tout en soignant votre image de marque grâce à l’emballage.
  • Choisissez des caisses à hauteur variable pour vos grandes commandes. Il s’agit d’une caisse comportant des rainures aisément découpables, qui permettent d’ajuster votre caisse au plus près des marchandises qu’elle contient.
  • Évitez les emballages “sur-mesure”, pour plutôt privilégier les formats “standard”. Il s’agit d’un conseil basique, mais qui vous permet de rationaliser votre budget aisément.

Prenez le temps de consulter le moteur de recherche de caisses carton RAJA, pour y trouver les références qui vous permettront d’emballer au plus près vos produits, pour réduire le vide dans vos colis, et donc vos factures de transport.

moteur-recherche-caisses

Étape 4 : Réorganiser les process dans l’entrepôt

Bravo : vous avez optimisé le poids volume de vos colis ! Cependant, pour une optimisation réellement complète, ne vous arrêtez pas en si bon chemin, et repensez tous les process de votre entrepôt en conséquence.

En effet, suite à cette optimisation, vos opérateurs ont à disposition une gamme plus profonde d’emballages. Résultat : la phase de préparation de commande, du picking jusqu’à l’emballage, en passant par la gestion des stocks, s’en trouve complexifiée.

Pour faire en sorte que tout se déroule au mieux, pensez à…

  • Optimiser le poste de travail des opérateurs. Ceux-ci auront besoin de plus d’espace pour stocker toutes les références d’emballages à portée de main.
  • Former les équipes au poids volume. La réussite de cette optimisation repose sur la bonne mise en oeuvre des décisions prises : c’est pourquoi vos opérateurs doivent être sensibilisés à l’impact du poids volume sur la performance de l’entreprise, et sur l’environnement. Prenez le temps de leur présenter des chiffres concrets, marquants, qui leur donnera la motivation nécessaire pour revoir leurs process habituels.

Vous avez désormais en main toutes les cartes pour réduire le poids volumétrique de vos colis ! À vous désormais d’appliquer ces étapes, et notamment la méthode ColisConsult, pour percevoir rapidement un impact sur vos budgets transport, et faire progresser votre logistique vers des pratiques plus éco-responsables.

CTA télécharger guide colis consult poids volumétrique

Abonnez-vous à la newsletter du blog

La rédaction

La rédaction RAJA est composée d'expert métier, marché et produits. Son 1er objectif est de vous apporter des conseils concrets et pratiques afin de vous faire gagner du temps, vous aider à identifier des solutions répondant à vos problématiques logistique et vous accompagner dans vos démarches d'amélioration.

Laissez nous votre commentaire

Rechercher dans le blog

Articles les plus lus

Suivez-nous sur les réseaux

Recevez la newsletter du blog