7 clés pour rendre votre entrepôt plus productif | RAJA

10min lecture29/06/2022

Que vous gériez un entrepôt e-commerce, de masse ou agroalimentaire, un objectif logistique vous trotte sans doute en tête : rendre votre entrepôt plus productif.

La tâche est compliquée. En effet, il s’agit bien sûr d’augmenter la cadence de préparation de commandes, mais également de continuer à prendre soin de la santé et de la sécurité de vos opérateurs.

Et si vous vous penchiez sur les 7 clés de gestion d’entrepôt suivantes pour accroître l’efficacité de vos équipes ?

Les conseils pour un entrepôt productif et sécurisé à la fois

Conseil #1 : Choisir la bonne méthode de picking

Le picking est l’un des moments-phares de votre chaîne logistique où vous pouvez aisément gagner du temps. Le principe ? Choisir la bonne méthode, pour que vos opérateurs mettent le moins de temps possible à aller chercher les articles à emballer dans l’entrepôt, en limitant le nombre d’erreurs de commandes.

Selon le nombre de préparateurs dont vous disposez, le nombre de références dans l’entrepôt logistique, et votre cadence de préparation de commandes, vous ne sélectionnerez pas la même méthode.

Voici celles qui ont fait leurs preuves :

  • La méthode “pick and pack” consiste à aller chercher les marchandises à emballer dans une même commande, pour ensuite les emmener vers la zone d’emballage, avant de passer à la commande suivante. Cette méthode est surtout adaptée pour les entrepôts qui préparent peu de colis chaque jour.
  • La méthode “put to light” demande de se munir de chariots constitués d’écrans lumineux, qui signalent aux opérateurs où ils doivent aller “picker” et déposer la marchandise. Elle permet à l’opérateur de prendre en charge plusieurs commandes à la fois, et est plutôt adaptée pour un stockage de masse, ou un entrepôt disposant de nombreuses commandes différentes ayant besoin d’une traçabilité optimale des stocks.
  • La méthode “pick by light” est assez similaire à la précédente, à cela près que ce n’est pas le chariot qui s’illumine pour indiquer les emplacements des produits à “picker”, mais bien chaque emplacement lui-même. Elle est recommandée pour les entrepôts logistiques devant gérer une forte cadence de préparation de commandes.
  • Le voice picking consiste à doter chaque magasinier de casques et de micros, par lesquels un WMS leur indique le contenu de la commande à préparer, ainsi que le rayonnage où aller chercher les articles. Cette méthode, si elle fait débat dans le monde de la logistique, présente l’avantage d’accroître significativement la productivité du préparateur de commandes. Pour en savoir plus, consultez notre article dédié au sujet.

Besoin d’aller plus loin ? Rendez-vous sur le guide complet du picking logistique.

Conseil #2 : Créer un environnement de travail orienté productivité

Votre entrepôt n’est pas uniquement une zone de stockage et d’emballage : c’est là où vos équipes logistiques passent le plus clair de leur temps. Ce lieu, pour être plus productif, doit donc non seulement être adapté à l’entreposage de vos marchandises, mais également aux bonnes conditions de travail de vos opérateurs.

Veillez notamment à surveiller :

  • La température de l’entrepôt. Si elle n’est pas assez élevée, vos opérateurs souffriront de soucis au niveau de leurs muscles et de leurs tendons ; si elle l’est trop, ils perdront en efficacité. La température idéale se situe entre 14 et 18°C.
  • La luminosité de l’entrepôt. S’il est trop sombre, les yeux des opérateurs se fatigueront plus vite ; si elle est trop claire, ils risqueront des maux de tête. Il est recommandé de prévoir une luminosité comprise entre 100 lux (pour les allées) et 300 lux (pour le poste d’emballage).
  • Le son dans l’entrepôt. Pour réduire le bruit dans l’entrepôt (qui peut devenir très perturbant), veillez à ce que le sol soit lisse, pour que vos engins de manutention fassent le moins de bruit possible. Cela permet également d’éviter les accidents lors de la manutention.

Conseil #3 : Mettre à disposition le bon matériel de manutention

Sur la supply chain, la phase de manutention est probablement l’une des plus pénibles pour vos opérateurs. C’est pourquoi il est crucial de l’optimiser, non seulement pour s’assurer d’un transport de marchandises maîtrisé dans l’entrepôt, mais aussi pour réduire la pénibilité de cette tâche.

Pour ce faire, vous disposez de solutions logistiques à l’image des engins de manutention qui viennent assister les manutentionnaires.

Choisissez notamment :

De quoi mettre en place une gestion des flux dans l’entrepôt plus aisée, et moins dangereuse pour vos équipes !

Conseil #4 : Mécaniser, voire automatiser, pour un entrepôt plus productif

De la gestion des stocks à la phase de préparations de commandes, bon nombre de moments-clés de votre supply chain peuvent être mécanisés, voire automatisés.

Plusieurs types de solutions logistiques peuvent alors vous permettre de gagner en productivité dans l’entrepôt :

  • Les machines d’emballage, comme les banderoleuses (qui automatisent en partie ou totalement le filmage des palettes), ou les cercleuses (qui permettent de fermer les colis plus aisément)
  • Les engins de manutention mécaniques, comme les transpalettes électriques ou chariots électriques pour le picking
  • Les convoyeurs, qui permettent de mécaniser ou d’automatiser toute une partie de votre chaîne logistique.

Mais, avant de vous tourner vers des solutions technologiques allant dans ce sens, il vous faut évaluer la nécessité d’y avoir recours, ainsi que la possibilité de les installer dans votre zone d’entreposage.

N’hésitez donc pas à consulter le guide pour l’automatisation ou la mécanisation de votre préparation de commandes : il vous dévoile chaque étape pour mener un tel projet sur votre plateforme logistique.

Conseil #5 : Aménager le poste d’emballage de manière ergonomique

Les métiers de la logistique ne sont pas aisés. Et ne vous y trompez pas : préparer les commandes n’est pas moins pénible que la phase de réception des marchandises, ou que le chargement des camions !

La phase d’emballage est répétitive, et demande une attention précise aux opérateurs, qui doivent s’assurer de la conformité de la commande, mais aussi de l’expérience que va vivre le client à la réception de sa marchandise.

Et si vous leur simplifiez la tâche, en créant pour eux un espace logistique orienté productivité et confort ? Pour ce faire, vous devez vous pencher sur l’ergonomie de leurs postes de travail.

Tout d’abord, il est crucial que chaque poste de travail positionne les différents éléments nécessaires à la préparation de commande de manière rationnelle. Tout le matériel doit être positionné dans un rayon de 60° autour de la table d’emballage, permettant à l’opérateur de tout avoir à portée de main.

Ces différents matériels peuvent ensuite être positionnés plus ou moins près de l’opérateur, selon leur fréquence d’utilisation. Par exemple, pourquoi ne pas positionner en partie haute, sur des étagères accessibles en tendant le bras, les emballages à plat ou les petites pièces de conditionnement ?

Dans un second temps, veillez à ce que chaque poste soit équipé du matériel qui permette de soulager les opérateurs en station debout prolongée :

  • Des tapis antifatigue, spécifiquement conçus pour mettre les membres inférieurs des préparateurs en action, leur évitant des douleurs aux pieds et aux jambes
  • Des sièges assis-debout, où ils peuvent s’asseoir ponctuellement pour se soulager le dos et les membres inférieurs

Et pour plus de conseils, découvrez comment choisir votre poste et votre table d’emballage.

Conseil #6 : Mettre en place une politique de bien-être dans l’entrepôt

Vous le savez : des collaborateurs heureux, ce sont des collaborateurs plus productifs, moins absents, et un taux de turnover réduit ! D’où l’intérêt de vous pencher plus encore sur la Qualité de Vie au Travail que vous proposez dans votre entrepôt.

Voici quelques pistes à envisager de mettre en place, pour un entrepôt plus productif :

  • Une politique de “porte ouverte”, grâce à laquelle les opérateurs remontent les soucis rencontrés ou leurs besoins
  • Des pauses régulières obligatoires, associées à de véritables espaces de pause, où les préparateurs peuvent se détendre
  • Un système de rotation des équipes, qui évite que chaque opérateur ne fasse toujours la même tâche rébarbative
  • Des formations aux gestes logistiques optimaux, qui prémunissent vos employés des Troubles Musculo-Squelettiques : pensez notamment à leur fournir une formation aux gestes et postures optimales, ainsi qu’une formation au réveil musculaire

Et pour aller plus loin, prenez le temps de découvrir comment améliorer le bien-être dans votre entrepôt.

Conseil #7 : Choisissez les emballages adaptés à vos marchandises

Dernier conseil pour un entrepôt productif : le choix de vos emballages. En effet, au-delà de bien protéger vos marchandises, l’emballage peut jouer un rôle déterminant dans l’augmentation de la cadence de préparation de commande.

En sélectionnant un panel d’emballages adaptés, parmi lesquels les opérateurs peuvent piocher en fonction des besoins des différentes commandes, vous pouvez leur faire gagner en efficacité.

Pensez notamment à les doter d’emballages gain de temps, comme :

  • Les caisses à montage rapide et instantané, qui se forment par simple pression sur les côtés
  • Les emballages à calage intégré, qui évitent que les opérateurs doivent se préoccuper d’intégrer le calage adapté à la commande dans les cartons

Alors, prêt à voir votre entrepôt gagner significativement en productivité ?

Nos catégories