<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=179921&amp;fmt=gif">

Emballage | Logistique | Expertise

5 astuces pour réduire le volume de vos emballages (et donc vos coûts de transport) | RAJA

    46 milliards de dollars ! 
    C’est le montant qui pourrait être économisé chaque année dans le monde en éliminant les espaces vides contenus dans les emballages logistiques selon une étude Forbes Insight pour DS Smith

    Le vide, bien qu’impalpable, a un poids considérable sur votre budget transport : sans doute vous en êtes-vous déjà aperçu, en faisant le point sur vos process d’emballage actuels. 

    Alors comment optimiser le volume de ses emballages pour réduire les coûts de transport, sans pour autant entacher la réputation de l’entreprise ou l’expérience client à la livraison et à l’unboxing ?

    Nous vous dévoilons quelques pistes, illustrées par des cas pratiques de spécialistes de l’emballage et de la logistique.

    Réduire le coût du transport en réduisant le volume des emballages : les astuces des experts

    SOMMAIRE

    1. Faire un audit du “vide” actuel de vos emballages
    2. Impliquer les différents pôles de votre entreprise dans votre réflexion
    3. Trouver les emballages adéquats à vos produits
    4. Procéder en Test-and-Learn
    5. Choisir un fournisseur d’emballages flexible et réactif

    Comment choisir vos transpalettes ?

    1. Faire un audit du “vide” actuel de vos emballages

    Dans un premier temps, il n’est pas question de vous lancer dans des optimisations, quelles qu’elles soient, sans mener au préalable un audit de l’existant.

    Commencez par faire la liste des types de commandes les plus fréquentes, et de leurs caractéristiques principales (poids, taille, nature de produits : liquide, fragile…). Si vous possédez un ERP ou un outil de gestion des commandes, il pourra vous aider à récolter ces précieuses informations.

    Grâce à ces commandes les plus fréquentes, vous pourrez ainsi créer une typologie d’emballages ayant besoin d’être optimisés. Vous pouvez repérer :

    • Les boîtes vides à plus de X% ;
    • Les pochettes carton trop grandes pour certains produits ;
    • Les emballages où vous utilisez le plus souvent de calage, et donc qui sont souvent vides…

    Vous aurez ainsi, devant vous, un document vous indiquant quels types d’emballage impactent le plus votre budget transport, en fonction du chiffre d’affaires qu’ils vous rapportent.
    L’objectif : au fur et à mesure de cet audit, hiérarchiser les optimisations à mener, pour obtenir un ROI rapide et pouvoir perfectionner, in fine, toute votre typologie d’emballages.

    2. Trouver les emballages adéquats à vos produits

    Votre nouvelle typologie de commandes les plus fréquentes en main, vous voilà prêt à choisir vos emballages-types au plus proche de leur volumétrie.

    S’il existe des tailles standard pour chaque sorte d’emballage, la plupart des fournisseurs proposent cependant plusieurs références. Faites en sorte de choisir la référence qui s’adapte au volume de vos commandes-types, sans oublier de vérifier le poids qu’elle peut contenir.

    Chez RAJA, nous avons développé des moteurs de recherche pour simplifier votre quête de l’emballage parfait :

    Interrogez-vous également sur la pertinence du format d’emballage que vous utilisez actuellement. Parfois, il est possible de trouver un format plus adapté pour réduire le volume global de la commande, et donc son coût de transport.

    Vérifiez, par exemple, que vous ne pouvez pas opter pour des pochettes matelassées pour vos petites commandes. Elles prennent significativement moins de place que les pochettes carton dans un véhicule de transport.

    thomas_s_cheerzL’avis de Thomas SARRAZANAS, responsable des opérations chez Cheerz :
    “Il y a quelques années, nous avons commencé à travailler plus en détail pour élaborer l’emballage adapté au type de produit envoyé. Cela est notamment passé par le fait de prendre en compte, dès la conception des packagings, les dimensions standard des boîtes aux lettres. Nous arrivons ainsi à avoir des emballages personnalisés, qui entrent directement dans la boîte aux lettres de nos clients.”

    Si possible, n’hésitez pas à vous poser la question des emballages sur-mesure. Même si cette option a un certain coût par rapport aux emballages standard, elle est parfois plus intéressante pour économiser du vide, et donc des coûts de transports. Adressez-vous à un spécialiste, qui pourra vous faire un devis précis.

    Pour réduire le volume de vos emballages efficacement, collaborez avec les autres pôles de votre entreprise

    3. Impliquer les différents pôles de votre entreprise dans votre réflexion

    Changer les emballages de ses commandes pour réduire les coûts logistiques de transport semble être la préoccupation du pôle Logistique et Transports de l’entreprise.

    Cependant, n’oubliez pas que d’autres services seront potentiellement impactés par votre réflexion sur le volume de vos emballages.

    Tandis que le service Production s’intéressera au fait de bien faire circuler les emballages sur la chaîne de production et à la maniabilité par les opérateurs, le service Marketing aura son mot à dire sur l’expérience client en jeu lors de l’unboxing des produits.

    Dans votre optimisation du volume de vos emballages, personne ne doit être laissé au dépourvu, et chacun de ces objectifs doit être pris en compte.

    Retenez, comme équation idéale, la suivante :

    Facilité, sécurité & rapidité d’emballage (Production)
    + Expérience client préservée, voire améliorée (Marketing & Service Client)
    + Volume et poids des emballages réduits au maximum (Logistique & Transport)
    = Emballage totalement optimisé

    thomas_s_cheerzL’avis de Thomas SARRAZANAS, responsable des opérations chez Cheerz :
    “Il y a quelques temps encore, nous avions choisi des emballages excellents pour l’expérience client… mais très peu pratiques pour les opérateurs qui emballaient les produits dedans. La production était compliquée, ces emballages prenaient une place énorme sur les postes de travail, et les préparateurs les trouvaient difficiles à manier.
    Nous avons donc travaillé en bonne synergie avec le Marketing, le Développement de produit et les Opérations, pour optimiser et simplifier les packagings pour tous. Depuis, tous les pôles concernés sont impliqués, à chaque changement ou chaque optimisation.”

    4. Procéder en Test-and-Learn

    Vous avez choisi les changements à opérer pour optimiser le volume de vos emballages ? Génial.

    Notre 4ème astuce vous aidera à viser un ROI optimal de ces changements : il s’agit, pour commencer, d’effectuer vos modifications sur une très petite portion de vos commandes.

    L’objectif d’une telle démarche en Test-and-Learn est double. D’une part, elle permet de tester l’efficacité de vos optimisations, sans vous lancer à corps perdu dans des changements colossaux. D’autre part, elle permet de limiter le risque de mauvaise expérience client, si vos nouveaux packagings ne fonctionnent pas mieux.

    Lors de cette phase de Test-and-Learn, veillez donc à surveiller deux critères-clés :

    • La robustesse de l’emballage lors du transport : a-t-il résisté au transport, est-il arrivé endommagé ?
    • L’expérience vécue par le client lors de l’unboxing : mesurez le Net Promoter Score si nécessaire.

    À l’aune de ces deux critères, vous vérifierez ainsi que vos optimisations remplissent l’équation idéale dont nous vous parlions précédemment !

    Deux critères à suivre lors de la réduction du volume de vos colis : l'expérience client, et la robustesse de vos nouveaux produits

    5. Choisir un fournisseur d’emballages flexible et réactif

    Imaginez donc cette situation : vous effectuez vos tests, et vos emballages ne correspondent toujours ni au niveau d’expérience client, ni à la réduction de volume que vous souhaitiez.

    Dans ce cas-ci, que faites-vous alors ? Vous vous remettez à la tâche, et commandez de nouveaux packagings pour tester encore une fois un process optimisé.

    En ce sens, votre fournisseur d’emballages doit être capable de vous livrer les produits adéquats rapidement… voire parfois en urgence. Il s’agit bien d’un essentiel pour pouvoir procéder en toute sérénité à ces optimisations.

    thomas_s_cheerzL’avis de Thomas SARRAZANAS, responsable des opérations chez Cheerz :
    “En septembre 2018, nous avions pris le parti d’utiliser des emballages qui prenaient plus de temps à être expédiés. Mais, voyant Noël et son rythme d’expédition plus intense approcher, nous avons souhaité passer à des enveloppes plus simples à manier pour nos opérateurs, pour répondre à une demande plus forte de nos clients. Nous avons réussi l’exploit de changer de packaging en seulement 2 jours.
    Ce qui a rendu cela possible ? Avant tout le fait que nous soyons encore une start-up, et donc très agile dans les changements de process. Mais notre partenaire RAJA a également su être réactif, en nous livrant en 24h, voire le jour J en cas d’urgence. Avec le volume de produits en stock qu’ils ont, ils ont toujours réussi à répondre à nos besoins, même les plus urgents.”

    Avec ces 5 astuces en tête, vous voilà prêts à réduire le volume de vos emballages, qui impacte tant vos coûts logistiques de transport.
    Envie d’aller plus loin dans la réduction de vos frais de transport ? Direction notre article sur les pistes pour réduire le coût du transport.

    Comment mettre en place une démarche 5S ?

    Par L'équipe Raja le

    Suivez-nous

    Inscrivez-vous à la newsletter



    Articles récents

    TÉLÉCHARGEZ LE GUIDE DE L'EMBALLAGE

    New Call-to-action