Tout pour lancer votre projet d’intégration de WMS logistique

7min lecture 25/05/2022

WMS est l’acronyme pour Warehouse Management System, un système de gestion d’entrepôt. L’intégration d’un WMS est un avantage pour gérer le suivi global de votre activité logistique. En effet, une gestion des stocks fluide et efficace est primordiale pour respecter vos délais et satisfaire vos clients !

Vous êtes gestionnaire d’entrepôt, responsable supply chain ou responsable des stocks ? Retrouvez ce qu’il faut savoir dans cet article en six questions, pour lancer votre projet d’intégration WMS.

Comment intégrer un WMS logistique à votre entrepôt

Qu’est-ce qu’un WMS pour la logistique ?

Ce système de gestion d’entrepôt est un logiciel informatique utilisé pour optimiser la gestion des stocks au sein d’un dépôt logistique.

C’est un véritable atout offrant une vue d’ensemble de l’activité logistique de la société : flux de marchandises et d’informations. Depuis ce logiciel, vous pouvez monitorer tous vos processus et gérer vos flux et opérations : de la réception des marchandises ou matières premières, pendant le stockage en entrepôt, à l’expédition des commandes.

Toutes les zones de l’entrepôt sont couvertes pour veiller à ce que l’intégralité de la chaîne logistique fonctionne de façon fluide.

Plusieurs systèmes sont disponibles sur le marché, principalement sous forme de progiciel : logiciel complet vendu par un éditeur, prêt à l’utilisation (clés en main).

Comment fonctionne un WMS logistique ?

Le tableau de bord du logiciel peut comporter, au choix, différentes informations :

  • La réception des matières premières
  • Les quantités de MP, de produits semi-finis ou finis selon application
  • Le suivi des ressources humaines
  • La préparation de commandes : les commandes s’affichent en temps réel, les emplacements des actifs à picker également, ainsi que le statut des commandes
  • des alertes personnalisables de rupture de stock
  • L’ordonnancement (fabriquer, préparer, expédier les produits de façon optimisée)
  • Le flux des marchandises tout le long du parcours logistique
  • L’audit des stocks
  • L’anticipation des pics d’activité, et l’évaluation des besoins tout au long de l’année (en biens et personnes)

Un WMS peut être interfacé avec un ERP (Enterprise Resource Planning) et un TMS (Transport Management System) dans le but de centraliser et faire correspondre les données logistiques de bout en bout de la supply chain.

Zoom sur les ERP et les TMS

Le terme ERP vient de l’anglais « Enterprise Ressource Planning ». Il s’agit d’un logiciel de gestion intégrant tous les pans d’une activité :

  • Production
  • Comptabilité/finance
  • Ventes/relation clients
  • Ressources humaines
  • Management de projet
  • Logistique/gestion des stocks

Les informations de l’ERP relatives à la logistique, sont associées au WMS lors de son intégration.

Un TMS, pour « Transport Management System », est un outil de pilotage du processus de transport. La combinaison du WMS avec le TMS permet de rationaliser les flux de l’entrepôt et ceux de l’expédition grâce à la combinaison des données.

Quels sont les avantages à utiliser un logiciel de gestion d’entrepôt ?

Implanter un système de gestion dans votre entrepôt vous apportera des bénéfices sur trois axes :

  1. Efficacité
  2. Flexibilité
  3. Visibilité

Voici les avantages à tirer d’un WMS :

  • Optimisation de la surface de stockage : réduction des immobilisations
  • Augmentation du taux de service : meilleur pourcentage de produits livrés dans les temps par rapport au volume total de commande sur une période donnée
  • Analyse des consommations par rapport à la saisonnalité
  • Gestion efficace des ressources humaines et matérielles
  • Limitation des erreurs de préparation et d’inventaire (à l’entrée comme à la sortie de l’usine)
  • Augmentation de la capacité de préparation de commandes, et d’envois

Sur le long terme, ces avantages suscitent…

  • Un gain d’espace utile dans l’entrepôt
  • Une hausse de la performance
  • L’amélioration de la satisfaction client
  • Une optimisation des temps et des coûts
  • Une augmentation du chiffre d’affaires de votre activité

Avez-vous besoin d’un Warehouse Management System ?

Toutes les activités industrielles ne se prêtent pas forcément à l’utilisation d’un WMS. Selon le type de produits et de clients, la taille du hangar de stockage et les flux, vos besoins diffèrent. Bonne nouvelle : le WMS s’adapte à vous et non l’inverse, si vous définissez l’objectif de son installation.

Votre chiffre d’affaires ou la taille de votre entreprise ne sont pas déterminants dans la nécessité d’investir dans un WMS, vous devez plutôt évaluer :

  • Le nombre de références stockées : si vous dépassez la centaine de références produits, l’usage d’un logiciel est préférable
  • Le volume de produits sur site : global, mais aussi par référence
  • Les exigences relatives au secteur d’activité de votre client : si vous fournissez des produits périssables (type alimentaire ou pharmaceutique), le WMS vous permettra de gérer plus facilement les dates butoirs

Comment choisir votre logiciel de gestion d’entrepôt ?

Avant de choisir votre fournisseur de logiciel de gestion, consultez les caractéristiques techniques pour sélectionner le produit le plus adapté à votre activité. Pour bien choisir votre WMS, procédez à une analyse du besoin détaillé dans un cahier des charges, explicite sur les résultats attendus.

Voici une liste non exhaustive des propriétés d’un système de gestion d’entrepôt à questionner :

  • Son évolutivité : le logiciel peut-il s’adapter à la croissance de votre entreprise ?
  • Son utilisation : la prise en main du système est-elle simple ?
  • La formation à l’outil : l’éditeur du logiciel propose-t-il une formation à la prise en charge de l’outil ? Pour sa maintenance ?
  • Les intégrations : quelles sont les éventuelles intégrations à l’ERP et au TMS ?
  • La personnalisation : le WMS contient-il des modules adaptables à votre activité ?

Comment réussir votre intégration d’un Système de Gestion d’Entrepôt ?

Vous avez déterminé votre besoin logistique et choisi un WMS adapté, mais avez-vous pensé à son intégration concrète ? Voici quatre conseils pour ne rien laisser passer !

1 – Mettre en place un système de stockage et d’étiquetage des produits adapté à vos nouveaux process liés au WMS. En effet, l’intégration d’un WMS dans l’entrepôt peut vous demander de revoir votre méthodologie de stockage, pour fluidifier le processus de préparation de commande.

2 – Optimiser la méthode de picking dans l’entrepôt en fonction de la méthode de stockage mise en place. Picking et méthode de stockage sont intimement liés : à vous de trouver les méthodologies qui aident vos opérateurs à préparer les commandes de manière fluide.

3 – Prévoir une période de formation des opérateurs de l’entrepôt à l’outil. Un essentiel pour que celui-ci soit bien pris en main par vos collaborateurs, et qu’ils en fassent un usage rationnel.

4 – Acheter et installer le matériel nécessaire à cette nouvelle organisation logistique : étiquettes et imprimantes à étiquettes, ordinateurs ou tablettes…

L’intégration d’un WMS logistique permet d’optimiser les systèmes de stockage de votre entreprise. Ce logiciel coordonne et contrôle les processus de l’entrepôt, pour aboutir à une optimisation globale de la supply chain. Avec son intégration, vous facilitez le travail des opérateurs logistiques et, à terme, améliorez votre expérience client !

Besoin d’en savoir plus ? Retrouvez nos 10 conseils pour améliorer la gestion d’un entrepôt.

Nos catégories