Tout savoir sur la charte e-commerce d’engagement avec le gouvernement et la FEVAD

5min lecture27/09/2022

Protection de l’environnement, biodiversité, égalité des chances, lutte contre le gaspillage alimentaire, contre les discriminations, contre les perturbateurs endocriniens. L’engagement des consommateurs dans leurs actes d’achats est de plus en plus fort, ce qui demande aux entreprises plus d’engagements.

En parallèle du développement de cette conscience écologique et sociétale, le commerce électronique continue à exploser, notamment depuis la crise sanitaire qui a durablement fait muter les comportements d’achat des consommateurs.

C’est dans ce contexte très particulier qu’est née la charte e-commerce d’engagement avec le gouvernement et la FEVAD.

Découvrez dans cet article en quoi consiste cette charte et comment vous en inspirer pour développer, vous aussi, votre engagement éco-responsable.

Qu’est-ce que la charte d’engagement pour la réduction de l’impact environnemental du commerce en ligne ?

La charte d’engagement pour la réduction de l’impact environnemental du commerce en ligne est un document créé par plusieurs acteurs du développement durable et du e-commerce :

  • Le ministère de la Transition écologique
  • Le secrétariat d’Etat chargé de la Transition numériqueet des Communications électroniques
  • La Fédération du e-commerce et de la vente à distance (FEVAD)

Historiquement, 14 grandes enseignes e-commerce ont signé cette charte pour la première fois, le 28 juillet 2021 :

  • Cdiscount
  • Ebay
  • Fnac- Darty
  • La Redoute
  • Maisons du Monde
  • Millet Mountain Group
  • Sensee
  • Otelo
  • Rakuten France SAS
  • Groupe Rosa
  • Sarenza
  • Showroomprivé
  • SOS accessoire
  • Veepee

Puis, en mars 2022, 18 nouvelles entreprises s’engagent à respecter les actions concrètes comprises dans la charte :

  • Afibel
  • Agrizone
  • Blancheporte
  • Boulanger
  • Damart
  • E.Leclerc
  • Electro Dépôt
  • Fleurance Nature
  • FM Logistic
  • Kadolis
  • Leroy Merlin
  • Manutan
  • Mondial Relay
  • Quel Bon Plan
  • Sédagyl
  • Tikamoon
  • Topaz
  • Vitrine Magique

Cette deuxième session de signatures fait ainsi monter le nombre total de signataires à 32 sites e-commerce.

Quels sont les engagements stipulés dans cette charte e-commerce ?

La charte d’engagements des acteurs e-commerce s’organise avec 10 engagements, répartis autour de 4 piliers majeurs :

1. Informer les consommateurs vis-à-vis de l’impact environnemental de leurs achats

Dans ce premier pilier, 4 engagements poussent les entreprises signataires à informer le consommateur final, sur leurs sites Internet, de la manière dont sa commande impacte potentiellement l’environnement, depuis son acte d’achat jusqu’à sa livraison.

Ces 4 engagements sont :

  • La mise en avant des informations concernant l’impact de sa livraison : les entreprises peuvent notamment proposer des modalités de livraison plus écologiques, en faisant varier le point de livraison, le délai de livraison ou les véhicules utilisés.
  • La favorisation des bons gestes de commande : il est par exemple préconisé d’expliquer aux utilisateurs les conséquences environnementales d’un retour de commande.
  • L’encouragement aux bons gestes vis-à-vis des consignes de tri et de réemploi des produits commandés.
  • L’identification simple des produits au meilleur bilan environnemental dans le catalogue du e-commerçant : par exemple, ils doivent identifier clairement les produits de seconde main, d’occasion, ou disposant d’un label environnemental.

2. Mettre en place une stratégie d’emballage responsable

À la signature de cette charte, les e-commerçants s’engagent également à respecter 2 axes d’action, qui permettent de travailler sur l’éco-responsabilité de leurs emballages :

  • Mettre en place des actions pour réduire le volume d’emballage pour au moins 75% de leurs colis d’ici à la fin 2024 : il est par exemple recommandé de limiter le gaspillage en éliminant au maximum le vide dans les colis, en veillant à trouver le bon poids-volume d’emballages.
  • Utiliser uniquement des emballages de livraison en matières principales recyclées, recyclables ou réutilisables.

Envie de vous aussi travailler l’éco-responsabilité de vos méthodes de conditionnement ? Découvrez la méthode des 5R de l’emballage, qui vous guidera dans une stratégie d’emballage plus vertueuse pour la planète.

Nouveau call-to-action

3. S’assurer d’entrepôts et de livraisons éco-responsables

Grâce à ce troisième pilier, toute entreprise signataire de la charte doit s’assurer qu’elle propose une logistique respectueuse de l’environnement, tant en termes de gestion d’entrepôt qu’en termes de livraison.

3 engagements sont inscrits à la charte en ce sens :

  • S’assurer que le stockage ait une performance environnementale attestée par une certification de type HQE, BREEAM ou LEED.
  • Favoriser le développement de modes de livraison décarbonés, notamment en rendant publique la proportion de véhicules à faibles émissions, ou en s’engageant dans la démarche fret 21 du programme EVE de l’ADEME
  • Regrouper l’expédition des produits commandés en même temps de manière systématique.

Besoin vous aussi de réfléchir à la manière de rendre vos livraisons e-commerce plus durables ? Découvrez comment mettre en place une stratégie de transport éco-responsable ici.

4. Assurer le suivi de ses actions

Il ne suffit pas de charter l’engagement des marketplaces et plateformes e-commerce pour s’assurer qu’elles mettent réellement en œuvre leur plan d’action. C’est pourquoi le dernier engagement de la charte invite les signataires à rendre compte, chaque année, des moyens mis en œuvre et des résultats obtenus, auprès des services de l’Etat compétents en la matière.

Pour retrouver la charte d’engagements dans le détail, rendez-vous sur le site officiel du gouvernement.

Pour quels résultats ?

Associés à ces engagements, des indicateurs de suivi très précis permettent aux signataires de la charte d’attester des résultats de leur plan d’actions. La charte prévoit également qu’un comité public/privé se réunisse quatre fois par an, pour faire le point sur ces résultats. Par la suite, chaque année, un bilan d’étape est publié.

À vous, e-commerçant, de vous inspirer de l’engagement de ces entreprises pour intégrer votre propre activité dans l’économie circulaire, et faire rayonner une image de marque éco-responsable !

New Call-to-action

Nos catégories