<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=179921&amp;fmt=gif">

Comment créer des listes de picking efficaces pour votre entrepôt ? | RAJA

Publié le 20.02.20 à 7h00 AM par La rédaction
Temps de lecture : 7 minutes

Les erreurs de commande dans l’entrepôt ne sont pas rares. Ces erreurs peuvent provenir d’un certain nombre d’éléments : une méthode de stockage non-optimisée, une mauvaise répartition des tâches entre les opérateurs, une signalisation dans l’entrepôt défaillante…

Toutefois, un outil logistique peut vous aider à réduire ce taux d’erreurs de préparations de commandes : la liste de picking (ou picklist), qui explique à vos préparateurs quels produits aller chercher pour quelles commandes.

Découvrez dans cet article tous nos conseils d’expert pour créer des listes de picking vraiment efficaces, qui limiteront les erreurs humaines, et augmenteront la productivité de votre entrepôt.

  1. Quelles sont les caractéristiques d’une liste de picking efficace ?
  2. Quel format pour votre picklist ?
  3. Quelles informations faire apparaître sur une liste de picking logistique ?
  4. Un modèle de picklist duquel vous inspirer

 

Conseils pour créer des listes de picking / picklists efficaces pour votre entrepôt

Quelles sont les caractéristiques d’une liste de picking efficace ?

On le sait bien : plus un stock grandit, plus le nombre de références se multiplie, et plus le risque d’erreur dans la préparation de commande augmente. C’est pourquoi il est crucial de se pencher sur la conception de vos picklists, et les rendre aussi limpides que possible pour vos opérateurs.

La liste de picking idéale doit :

  • Ne contenir que ce qui est utile à l’opérateur. Avec juste le nombre d’informations nécessaires, le préparateur gagne en efficacité à la lecture de la picklist.
  • Permettre un suivi du picking effectué. Une liste de picking doit permettre à l’opérateur de tracer son activité et pouvoir remonter aisément à la source d’éventuelles erreurs.
  • Être organisée en fonction de votre activité. Si vous préparez souvent des commandes contenant un grand volume de même références (comme ce peut être le cas en BtoB, par exemple), vos picklists devront mettre l’accent sur la quantité de produits à picker. Si, au contraire, vous préparez des commandes très différentes les unes des autres, l’accent devra être mis sur les différences de références entre les produits à regrouper.

Pensez à ce à quoi ressemble la page récapitulative de commande, avant le paiement, sur un site e-commerce, qui rappelle les différents produits commandés en une même liste. Vous visualisez ici ce à quoi ressemble une picklist idéale : un document clair, où chacun des différents éléments est aisément lisible.

Quel format pour votre picklist ?

Une liste de picking peut prendre deux types de formats différents :

  • La picklist imprimée. Les listes de picking sont souvent imprimées sur feuilles volantes, notamment dans les entrepôts e-commerce contenant peu de produits en stock.
  • La picklist digitalisée. Lorsque les opérateurs sont dotés d’une tablette ou d’un autre dispositif portable, les listes de picking peuvent être diffusées en temps réel. Celles-ci ont l’avantage de pouvoir être plus détaillées, notamment avec des photos des produits pour éviter les méprises.

Si votre entrepôt est doté d’un WMS (Warehouse Management System), vos picklists peuvent être automatiquement générées par le logiciel.

Ceci étant, quel que soit le format de vos listes de picking, il vous faut veiller à ce qu’elle soient aisément compréhensibles, en quelques coups d’oeil. Plus le format de votre picklist sera complexe, plus vous risquerez des erreurs de commande fréquentes.

Le voice picking : LA solution pour réduire les erreurs de commandes ?

Qu’on soit pour ou contre, le voice picking (la préparation de commande vocale) fait parler de lui. Mais est-ce un gage de productivité supplémentaire, ou bien une méthode déshumanisée qui accroît les risques psycho-sociaux des employés ?

Parce qu’il est intéressant de se pencher sur la question avant d’envisager de le mettre en place, nous vous recommandons de lire notre article : “Pour ou contre le voice picking ?”

 

Les informations à afficher sur vos picklists logistiques

Quelles informations faire apparaître sur une liste de picking logistique ?

Si le format de la picklist compte beaucoup dans l’amélioration de vos méthodes de picking, le plus important demeure les informations qui sont présentées aux opérateurs. Lesquelles sélectionner, pour créer des listes de picking vraiment optimisées ?

Le numéro de commande

Le numéro de commande est essentiel à indiquer sur vos listes de picking. Non seulement il permet de différencier une commande d’une autre en phase de picking, mais il est crucial si un problème intervient sur la chaîne de préparation de commande.

Il permet en effet de retracer à partir de la picklist, aisément, les produits retournés par les clients, ou encore les produits qui n’ont jamais été reçus.

La zone où aller chercher le produit

L’une des premières informations dont aura besoin votre opérateur est bien entendu l’endroit de l’entrepôt où se rendre pour picker le produit. Que vous ayez déterminé plusieurs zones dans votre stock, ou que vous ayez numéroté vos racks, indiquez l’endroit avec le plus de précision possible sur votre liste de picking.

Bien sûr, plus la localisation du produit sera aisée, plus votre chaîne de préparation de commande gagnera en efficacité. C’est pourquoi l’optimisation de votre processus de picking passe nécessairement par une optimisation de votre méthode de stockage, ainsi qu’une signalisation bien ficelée dans l’entrepôt.

Téléchargez les grands principes du stockage

L’unité de gestion de stock / code du produit

Tout entrepôt de stockage bien organisé présente un code unique à chaque produit : on appelle ce code l’unité de gestion de stock (UGS). Si vous vendez par exemple des chaussures, chacune des tailles aura son UGS spécifique.

En plus de vous aider à bien tracer chaque référence, l’UGS réduit les risques d’erreurs lors de la phase de picking. Bien indiqué sur les racks ou les bacs, ainsi que sur la picklist, le code votre produit ne peut être confondu avec un autre, et rend le picking de vos préparateurs plus efficace.

Le nom et la description du produit

En plus de l’UGS, une picklist logistique optimale indique une description du produit, qui aide les opérateurs à repérer visuellement le produit dans l’entrepôt. Si possible, n’hésitez pas non plus à ajouter à votre liste de picking une photo bien représentative du produit.

La quantité à prendre

Vos opérateurs doivent savoir, en un clin d’oeil, combien d’éléments du même produit ils doivent picker. Ménagez donc une colonne sur votre picklist indiquant la quantité à prendre.

Cette colonne doit bien être mise en valeur visuellement, pour qu’elle ressorte bien à la lecture, et éviter les erreurs de picking.

Les informations relatives au client

Vos employés en charge du picking n’ont certes pas besoin de connaître l’identité ou l’adresse du client ayant émis la commande. Cependant, plus loin, sur la chaîne de préparation de commande, les opérateurs en charge de l’emballage du colis en auront besoin.

Dotées de ces informations, vos listes de picking deviennent alors un relai entre les différents maillons de votre chaîne de préparation, qui passent de main en main, vérifiant l’exactitude de la commande jusqu’à son expédition finale.

Un modèle de picklist duquel vous inspirer

Pour vous aider à créer votre propre picklist optimisée, n’hésitez pas à vous servir de ce modèle-type :

N° de commande Zone de picking UGS / code produit Nom du produit Qté à picker Nom et adresse client
#1          
#2          
...          

Vous connaissez désormais les éléments à indiquer sur vos listes de picking, pour optimiser cette phase cruciale de la chaîne de préparation de commandes.

Cependant, souvenez-vous qu’un processus de picking optimisé demande une attention particulière à d’autres éléments.


Pour réellement gagner en productivité, veillez à :

Et pour le conseil de la fin : gardez toujours en tête la démarche 5S, base de tout entrepôt efficacement géré. Originaire du Japon, cette méthode vous permettra d’optimiser le temps et les conditions de travail de vos équipes, mais aussi de bien planifier les flux de l’intégralité de votre chaîne logistique.

Comment mettre en place une démarche 5S ?

Abonnez-vous à la newsletter du blog

La rédaction

La rédaction RAJA est composée d'expert métier, marché et produits. Son 1er objectif est de vous apporter des conseils concrets et pratiques afin de vous faire gagner du temps, vous aider à identifier des solutions répondant à vos problématiques logistique et vous accompagner dans vos démarches d'amélioration.

Laissez nous votre commentaire

Rechercher dans le blog

Articles les plus lus

Suivez-nous sur les réseaux

Recevez la newsletter du blog

Guid-RAJA

LOGISTIQUE : ADOPTER LA DÉMARCHE 5S POUR PLUS D’EFFICACITÉ DANS VOS ENTREPÔTS

Un livre blanc qui vous explique comment mettre en place la démarche 5S pour votre activité.
Télécharger le guide complet