Palettisation : le guide pour lancer ou optimiser votre process

Publié le 09.06.20 à 12h31 PM par La rédaction
Temps de lecture : 14 minutes

La vente et le conditionnement à la palette ont de plus en plus le vent en poupe dans l’univers de la logistique.

Gain de temps, de place, de budget, meilleur respect de l’environnement… La palette améliore significativement tous les processus d’un entrepôt logistique.

Seulement, pour bien définir sa stratégie de palettisation, il est nécessaire de se poser les bonnes questions, et de trouver le matériel adéquat à ses besoins.

C’est ce que vous propose ce guide complet, qui vous guidera à chaque étape de vos process de palettisation.

gestion-palette-entrepot

  1. Avant de commencer : ciblez vos objectifs précis de palettisation
  2. Comment choisir son type de palette ?
  3. Comment préparer une palette ?
  4. Quel matériel pour sécuriser la palettisation ?
  5. Comment choisir sa filmeuse / banderoleuse ?

Avant de commencer : ciblez vos objectifs précis de palettisation

Avant même de vous lancer dans la mise en place de vos process, sachez reconnaître les nombreux avantages de la palettisation :

  • Protection de vos marchandises. Quand vous palettisez vos produits, ils sont mieux protégés et plus stables.
  • Optimisation du remplissage des modes de transport. Grâce à la palette, vous stockez des charges allant jusqu’à 2500 kg. Sachant que plus le volume de marchandises est grand, plus vous économisez sur vos coûts de transport, le process est intéressant.
  • Optimisation de l’espace de stockage. Une palette prend moins de place dans un entrepôt, qu’il soit permanent ou transitoire.

Prenez dès à présent en compte vos objectifs de palettisation :

  • Voulez-vous transporter des marchandises sensibles aux intempéries et conditions extérieures ?
  • Avez-vous un espace dédié à la palettisation réduit, ou aux dimensions spécifiques ?
  • Vos préparateurs devront-ils gérer des palettes à haute charge ?

Vous allez ainsi faire les meilleurs choix par la suite pour votre process.

Comment choisir son type de palette ?

Il existe différents critères cruciaux pour choisir son type de palette : formats, nombre d’entrées, charge maximale, matériau… Découvrez tous ces critères en détail.

Quels formats de palette existe-t-il ?

En France, la loi n’impose aucune dimension standard aux palettes. Cependant, on peut différencier 3 types de palettes de manutention :

  • La palette EPAL, aussi appelée palette EURO. Dessus, vous trouverez le logo “EUR” ou “EPAL”. Elle mesure 1200 x 800 x 145 mm, de manière standard. Ces dimensions ont été pensées pour limiter au mieux les déchets d’emballage industriel.
  • La demi-palette. Comme son nom l’indique, elle représente la moitié d’une palette EPAL en longueur, soit 600 x 800 mm. Bien souvent, elle est multi-rotation : un choix pertinent pour les domaines de l’industrie alimentaire et du commerce de détail.
  • La quart-palette. D’une dimension de 600 x 400 mm, elle est facilement emboîtable.

Peut-être avez-vous déjà entendu parler des palettes “américaines” ou “ISO”. Plutôt utilisées aux USA, au Japon et au Canada, elles présentent des dimensions de 1200 x 1000 mm. À noter qu’elles ne sont pas du tout adaptées aux camions européens.

Combien de nombre d’entrées choisir ?

Le “nombre d’entrées” d’une palette logistique désigne le nombre d’espaces où peuvent passer les fourches de manutention.

palette-deux-entrees

Les palettes à deux entrées permettent de faire passer les fourches de manutention seulement sur 2 côtés opposés de la palette

palette-quatre-entrees

Les palettes à quatre entrées permettent de faire passer les fourches de manutention sur les 4 côtés de la palette

 

Quelle est la charge maximale d’une palette ?

Les palettes logistique présentent des charges maximales différentes, auxquelles il faut veiller lorsque vous les choisissez.

Pour faire le bon choix, il vous faut savoir différencier :

charge-statique

La charge statique des palettes : il s’agit de la charge maximale supportable lorsque les palettes sont immobiles au sol.

 

 

 

charge-dynamique

La charge dynamique : il s’agit de la charge maximale qu’elles peuvent supporter une palette pendant un déplacement ou le transport.

 

charge-en-rack

 

La charge en racks : il s’agit de la charge maximale soutenable quand les grands côtés de la palette sont sur un rack.

 

 

 

Ainsi, pour bien choisir vos palettes, vous ne pouvez faire l’impasse sur la typologie précise des poids de vos marchandises : c’est de cette typologique que dépendra la charge de vos palettes de manutention.

Quel matériau pour vos palettes ?

On retrouve généralement 4 types de palettes différents, dans 4 matériaux différents. Chacune a ses caractéristiques spécifiques, à prendre en compte lorsque vous choisissez les vôtres.palette-bois-1

Les palettes en bois sont les plus connues.

Elles sont :

  • Solides
  • Gerbables et rackables
  • Appropriées pour l’export
  • Recyclables et reconditionnables

Attention toutefois : le bois peut s’avérer dangereux pendant leur manipulation.

Voir la sélection de palettes en bois

palette-carton

Les palettes en carton sont moins utilisées, mais tout aussi intéressantes.

Elles sont :

  • Très légères
  • Gerbables
  • Appropriées pour l’export
  • Économiques et recyclables

Avec elles, la manipulation est sûre pour vos collaborateurs et transporteurs.

Voir la sélection de palettes en cartonpalette-plastiqueLes palettes plastique peuvent intéresser les logisticiens qui ont affaire à des conditions de stockage particulières.

Elles sont :

  • Imperméables, et résistent aux variations de température
  • Rackables et gerbables (selon le modèle choisi)
  • Appropriées pour l’export
  • Lavables

Leur manipulation est sans danger pour les opérateurs.

Voir la sélection de palettes plastique

palette-moulee

Les palettes moulées sont les palettes les plus écologiques du marché.

Elles sont :

  • Économiques
  • Recyclées à 80%, et recyclables
  • Légères
  • Emboîtables
  • Appropriées pour l’export
  • Elles résistent aux variations de température

Leur manipulation est sécurisée pour opérateurs et transporteurs.

Voir la sélection de palettes moulées

Comment préparer une palette ?

Une fois vos palettes sélectionnées avec attention, il s’agit pour vos opérateurs de bien palettiser les produits, de manière stable et sécurisée. Établissez dès maintenant votre process de palettisation avec eux, grâce à ces quelques étapes.

Choisir une caisse palettisable

Une caisse palettisable a, par définition, des dimensions adaptées aux palettes standards disponibles sur le marché.

En sélectionnant une caisse palettisable, vous faites en sorte que les caisses seront bien stables sur votre palette logistique.

caisse-palettisable

Voir la sélection de caisses palettisables

Répartir les cartons sur la palette

Il existe des règles optimales d’empilage des cartons sur la palette. Leur objectif : vous assurer que l’emballage final sera bien stable, prêt à être manutentionné.

La première étape consiste à remplir l’espace disponible en bas de la palette.

logistique-preparer-palette

L’une des bonnes pratiques pour ce faire consiste à utiliser une caisse-palette. C’est un outil fait en carton, dont la taille est adaptée à celle de la palette. Elle aide vos opérateurs à placer les paquets dedans, pour respecter les dimensions maximales de la palette choisie.

Gerber les cartons avec efficacité

Prenez soin d’expliciter à vos préparateurs les 2 règles incontournables de la préparation d’une palette :

  1. Les cartons les plus lourds et les plus petits doivent se trouver en bas de la palette. Vous pouvez par la suite positionner les plus légers se positionnent au-dessus d’eux.
  2. Le dessus de la palette doit être aussi plat que possible. Le but est de rendre les différentes palettes aisément empilables, et d’ainsi optimiser l’espace disponible dans les conteneurs et les remorques, en évitant de transporter du vide.

coiffe-palette

Pour des palettes aussi plates que possible, utilisez une coiffe-palette : cet élément vous permettra de protéger le haut de votre emballage au mieux.

Protéger vos palettes au mieux

Emballer une palette de manière efficace, c’est aussi choisir les bons matériaux pour les protéger : voici nos solutions d’expert pour ce faire.

Emballer une palette de manière efficace, c’est aussi choisir les bons matériaux pour les protéger : voici nos solutions d’expert pour ce faire.

cornieres-palettes

Pensez à positionner des cornières sur votre palette. Ces emballages en carton protègent les angles de la palette contre les chocs et les éraflures, et assure un transport en toute sécurité.

 

film-palettisationEnsuite, il s’agit de filmer votre palette. Deux possibilités s’offrent alors à vous :

Filmer la palette à la main. Pour ce faire, n’oubliez pas de vous munir du matériel adéquat, parmi la large gamme disponible sur le marché.

Opter pour une banderoleuse. Ce matériel est conseillé du moment où vous filmez plus de 15 palettes par jour, pour prévenir les Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) chez les préparateurs de commande.

3 erreurs à ne pas faire pendant la palettisation (et comment les éviter)

  • Empiler les cartons de manière instable. Pour éviter cet écueil, veillez à ne laisser aucun espace vide entre vos cartons.
  • Mal fixer vos marchandises. Pour éviter cela, installez du papier intercalaire sur le fond de la palette et entre chaque niveau de marchandises, ainsi que des feuillards tout autour de votre palette.
  • Ne pas intégrer la bonne signalisation dans votre entrepôt. Veillez à indiquer de manière claire sur les palettes la manière dont elles doivent être manipulées (chariot élévateur, transpalette…).

Quel matériel pour sécuriser la palettisation ?

Votre palette est conçue, remplie de vos marchandises… Avant de l’expédier, il s’agit désormais de la sécuriser au mieux, pour un transport sans encombres.

Pour cercler votre palette

feuillards-palettisation

Utilisez des feuillards pour cercler votre palette. En textile, en acier, en plastique… il en existe pour tous les besoins, sous forme de bobine compacte. Consulter l’article à ce sujet pour en savoir plus

Toute une gamme de machines, automatiques ou non, existent pour cercler la palette : leur choix dépend de votre budget et de vos besoins logistiques.

tendeur-manuel

Le tendeur manuel aide les opérateurs à serrer la palette. Le but : qu’elle ne s’ouvre pas. Cet outil est pratique lorsque vous avez très peu de palettes à cercler quotidiennement ; en effet, un tendeur demande un certain effort à l’opérateur.

 

 

cercleuse-manuelle

La cercleuse manuelle permet aux entrepôts aux petits budgets, qui palettisent manuellement beaucoup d’emballages, de faciliter la palettisation. Elle aide l’opérateur à joindre les deux bouts d’un feuillard, pour le fixer, grâce à une chape de cerclage.

 

cercleuse-semi-automatique

La cercleuse semi-automatique est faite pour les budgets plus conséquents, et quiconque palettisent plus souvent, à plus forte cadence. Elle réduit les risques de TMS et permet une plus haute cadence de cerclage.

 

 

Pour filmer la palette

Pour choisir votre matériel de filmage, retenez ces quelques éléments simples :

Le film cast est silencieux, résistant et transparent. Il est adapté à toutes les palettes, quelle que soit leur taille.

Le film préétiré soufflé est idéal pour les palettes de poids moyen, possédant des angles peu saillants. Il est deux fois moins épais que le film cast, et il facilite la palettisation manuelle.

derouleur-film-etirable

Un dérouleur de film étirable peut véritablement faciliter la tâche à vos préparateurs, en les aidant à améliorer leur posture pendant le filmage.

intercalaires-palettisation

Les intercalaires améliorent la stabilité de la palette. On les retrouve fréquemment dans les entrepôts de la grande distribution et de l’industrie.

pistolet-retractation-palettisation-manuelle

Besoin de filmer un nombre de palettes important à grande cadence ? Pensez au un film rétractable en polyéthylène (PE), qui s’utilise avec un pistolet de rétractation. Posez le film sur votre palette, puis activez le pistolet : vous filmerez les marchandises en un temps record.

Voir le pistolet de rétractation RAJA

Pour protéger la palette

coiffe-palette-palettisation

La coiffe-palette protège le haut de la palette des conditions dans lesquelles la palette est stockée, ainsi que de la poussière après le filmage.

 

cornieres-palette

Les cornières protègent les angles de vos palettes contre les chocs, et réduisent les détériorations liées au serrage des feuillards.

 

Comment choisir sa filmeuse / banderoleuse ?

Le filmage des palettes constitue l’une des activités les plus chronophages de la palettisation. Sans compter que la palettisation manuelle, si elle est souvent pratiquée, expose les opérateurs à des risques de Troubles Musculo-Squelettiques, tels que la tendinopathie de la coiffe des rotateurs.

Une filmeuse ou banderoleuse est une machine d’emballage qui permet de limiter les efforts physiques des opérateurs, et de gagner en efficacité lors de la phase de palettisation.

Pensez à l’Aide Financière Simplifiée “Filmeuse+”

Disponible pour les entreprises de moins de 50 salariés, cette aide s’élève à 50% du montant de l’investissement et est plafonnée à 25 000€. Intéressante, pour limiter les TMS dans son entrepôt sans se ruiner.

En savoir plus sur l’AFS Filmeuse +

filmeuse-plateau-tournant

La filmeuse à plateau tournant

Avec son plateau au sol, la filmeuse à plateau tournant demande plus de place au sol.
Pour des palettes hautes, vous pouvez rehausser le mât (jusqu'à 3,1 m).

Elle est éligible à l’Aide Filmeuse+.

filmeuse-bras-tournant-1La filmeuse à bras tournant

Plus chère que celle à plateau tournant, et ce à caractéristiques égales, la filmeuse à bras tournant, est fixée au sol. Lorsqu’elle est à l’arrêt, elle prend moins de place qu’un plateau tournant.

Elle permet de filmer des palettes de hauteur maximale de 2,75m.

Elle est éligible à l’aide Filmeuse+.

robot-a-banderoler

Le robot à banderoler

Vous filmez souvent des palettes hors Contrairement aux deux autres types de gabarit ? Le robot à banderoler sera idéal pour vous. Il permet aussi un gain de place par rapport aux autres machines : vous pouvez le ranger après son utilisation, mais aussi le déplacer où vous le voulez dans l’entrepôt.

Il n’est par contre pas éligible à l’aide Filmeuse+.

Pensez à l’option de préétirage motorisé

Sur toutes les filmeuses, vous trouverez ce que l’on appelle le chariot à préétirage motorisé. Il permet aux opérateurs d’utiliser des films techniques dit 150% à 400%.

Le principe : il est possible de faire passer un film de 1m à 5m (pour un film 400%), pour économiser le taux d’utilisation de film par palette, sans rogner sur la qualité du filmage et du maintien de la charge.

Cette option vous sera bénéfique si :

  • Vous traitez au moins 50 palettes par jour, et voulez consommer beaucoup moins de film
  • Et/ou vous traitez des palettes légères (jusqu'à 40 kg) ou fragiles

 

Envie de partager ces conseils sous format PDF avec vos collègues ? Téléchargez ici le guide ultime pour lancer ou optimiser votre process de palettisation.

Abonnez-vous à la newsletter du blog

La rédaction

La rédaction RAJA est composée d'expert métier, marché et produits. Son 1er objectif est de vous apporter des conseils concrets et pratiques afin de vous faire gagner du temps, vous aider à identifier des solutions répondant à vos problématiques logistique et vous accompagner dans vos démarches d'amélioration.

Laissez nous votre commentaire

Rechercher dans le blog

Articles les plus lus

Suivez-nous sur les réseaux

Recevez la newsletter du blog