6 clés pour réussir votre transport de colis à l'international | RAJA

Publié le 11.04.22 à 6h30 AM par La rédaction
Temps de lecture : 8 minutes

Vous êtes responsable de la logistique dans votre entreprise, et vous demandez comment expédier un colis à l’international de manière optimale ? 

Il existe plusieurs obligations à respecter et des astuces à connaître pour réussir vos exports, tant du point de la protection de vos marchandises, que pour limiter vos coûts de transport. 

Découvrez les 6 clés pour réussir votre transport de colis à l’international. 

Les clés pour assurer un transport de colis à l'international optimal

Clé #1 : Bien choisir vos transporteurs de colis à l’international

Les transporteurs internationaux sont nombreux mais n’appliquent pas tous les mêmes conditions financières. N’hésitez pas à comparer leurs offres !

Il existe plusieurs grands transporteurs permettant de faire des livraisons à l’international. 

Parmi les plus connus on retrouve : 

  • Colissimo
  • Chronopost
  • TNT
  • FedEx
  • UPS
  • DHL
  • DPD
  • GLS

Ces transporteurs n’ont pas les mêmes conditions tarifaires selon la prestation demandée. Par exemple, Colissimo et GLS ne facturent pas au poids volumétrique en Europe, contrairement aux autres compagnies. 

De même, les grands transporteurs express (DHL, Chronopost, UPS et Fedex) peuvent proposer des services économiques moins connus aux appellations spécifiques : Classic, Economy, Standard. 

De plus, il convient de s’assurer du bon transporteur qui assurera la qualité de la livraison tout en maîtrisant votre budget. 

La bonne pratique : lancer des appels d’offres réguliers

Pour concilier expérience client optimale et maîtrise de vos coûts de transport, surtout si vous êtes amené à multiplier l’envoi de marchandises à l’étranger, il peut vous être utile de recourir à un appel d’offres. Cet appel d’offres de transport vous assurera de faire le meilleur choix de prestataires.

Pour découvrir toutes les bonnes pratiques d’un appel d’offres de transport optimal, consultez le livre blanc ColisConsult x RAJA qui vous donne les clés sur…

  • Les principales étapes de votre appel d’offres
  • La préparation du document d’appel d’offres
  • Les astuces pour analyser les offres qui vous sont présentées

Nouveau call-to-action

Clé #2 : Choisir les emballages adaptés à votre mode de transport de colis à l’international

De nombreuses solutions d’emballage existent pour un transport vers l’étranger. Adoptez la meilleure stratégie pour réduire vos coûts.

Parmi les  solutions d’emballages pour l’export, voici ceux pour lesquels vous pouvez opter :

La caisse carton. Il convient de choisir la bonne cannelure, par rapport au poids et aux besoins de protection de vos marchandises. La caisse devra en plus être renforcée avec de l’adhésif, et intégrer un matériau de calage adapté. Il est conseillé de recourir à un carton solide pouvant supporter les conditions climatiques des pays traversés. Si vous palettisez vos marchandises, veillez à choisir des caisses palettisables, qui résistent à l’empilement.

La caisse en bois conviendra aux marchandises nécessitant une protection supplémentaire. Veillez surtout à ce qu’elle réponde à la norme NIMP15, la norme internationale des mesures phytosanitaire qui exige un traitement particulier du bois. 

Les étiquettes à apposer sur les produits : selon les cas, on veillera à porter les mentions suivantes : « Fragile », « Dangereux », « Ne pas retourner » avec, le cas échéant, les détails d’inclinaison devant être respectés. 

Les palettes devront être choisies aux normes EUR EPAL pour respecter les normes sanitaires en vigueur. 

 

Clé #3 : Optimiser le poids-volume de vos emballages pour réduire vos coûts 

Le  poids-volume de vos colis peut avoir des conséquences importantes sur le prix de vos expéditions. 

Voici quelques conseils pour réduire le poids-volume de votre colis. 

Tout d’abord, privilégier les formats « standards » des boîtes et caisses, et non le sur-mesure, pour réduire vos coûts de transport.

Si la taille de votre produit le permet, choisissez des pochettes plastiques et matelassées, présentant des garanties de sécurité si le produit n’est pas trop fragile. Vous pourrez aussi vous tourner vers les pochettes en papier kraft ou en carton, réduisant l’impact environnemental de vos envois.  

Les caisses et boîtes extra-plates peuvent également vous permettre de réduire votre poids-volume, si vos produits sont plus volumineux, ou ont besoin d’une protection supplémentaire.

 

Les caisses à hauteur variable permettent facilement aux préparateurs de commande d’adapter la taille de la caisse au volume du produit, grâce à des rainures découpables intégrées. 

 

Trouvez la bonne combinaison entre solidité de votre emballage et le volume de calage. Cela revient à choisir des caisses solides et des calages assez fins, mais protecteurs. 

Si vos produits ne peuvent toutefois être logés dans des emballages standards, il est possible de recourir au sur-mesure. Vous pouvez réduire significativement le poids et la taille de vos colis. 

Clé #4 : Bien choisir les assurances que vous devez mettre en place sur vos expéditions 

L’assurance de vos expéditions de marchandises permet de vous prémunir contre plusieurs risques et doit être vérifiée avec vos transporteurs : vol, endommagement de la marchandise, perte… 

Plusieurs types d’assurance existent, et il convient de choisir la plus adaptée :

  • La responsabilité des transporteurs : ces derniers sont responsables des colis que vous leur confiez. Toutefois, cette responsabilité est limitée et encadrée. En cas de dommages, l’expéditeur sera indemnisé dans les limites liées au poids des colis, sans lien avec la valeur réelle. Le niveau de responsabilité est défini au niveau international par les DTS (ou droits de tirage spéciaux). 
  • L’exonération et déplafonnement de responsabilité. Le transporteur sera exonéré en cas de force majeure et sa responsabilité sera déplafonnée en cas de fautes lourdes de sa part. 
  • L’assurance ad valorem (sur la valeur) peut être souscrite auprès de votre compagnie d’assurances. Cette dernière remboursera l’intégralité du préjudice et pourra se retourner contre le transporteur. La prime d’assurance dépendra de la valeur de votre marchandise. Vous pourrez choisir 3 grands types de garanties de la force majeure à une police tous risques, quel que soit le mode d’acheminement : terrestre, aérien et maritime.  

Clé #5 : Remplir correctement les documents pour la douane 

Exporter des marchandises dans les règles suppose de remplir certaines formalités. 

La facture commerciale est le document utilisé par la plupart des services douaniers étrangers :

  • Contrôles à l’importation 
  • Estimation de la valeur des marchandises 
  • Liquidation des droits de douane applicables

Bon à savoir : La facture commerciale

Cette facture doit être rédigée en anglais et comporter de nombreux renseignements :

  • Le bordereau d’expédition international
  • Le numéro de facture
  • Les coordonnées de l’exportateur et de l’importateur
  • La description détaillée des marchandises
  • Le pays ou le territoire de fabrication
  • La valeur unitaire exacte des marchandises exportées

Par ailleurs, le dépôt d’une déclaration en douane déclenche la procédure de dédouanement à l’importation et à l’exportation. La forme et le contenu de cette déclaration sont définis par le Code des Douanes de l’Union (CDU). La douane française a mis à disposition des services en ligne sur le site douane.gouv.fr. Les mentions obligatoires sont notamment les suivantes : nom ou raison sociale de l’importateur ou de l’exportateur, l’origine des marchandises, la nature de ces dernières et leur valeur hors taxes.

Clé #6 : Prendre en compte les Incoterms 

Les Incoterms (ou International commercial terms) régulent de nombreux éléments du commerce international. 

Les Incoterms sont issus d’accords internationaux sur le transport de marchandises. Elles traitent notamment des questions suivantes : 

  • La responsabilité des frais d’expédition
  • La responsabilité des frais d’assurance
  • La responsabilité des coûts d’importation
  • La responsabilité du dédouanement
  • La prise en charge du transport…

Il existe 11 Incoterms différents. Une attention particulière doit être portée sur le moment où le risque passe de l’exportateur à l’importateur. Cela concerne notamment : les frais de transport, les risques d’expédition, l’assurance. 

L’Incoterm le plus utilisé par les e-commerçants est le DAP (Delivered at Place). Ce dernier prévoit notamment que le vendeur supporte les coûts et les risques jusqu’à l’arrivée des marchandises à destination. En revanche, tous les frais d’importation et de douane seront réglés par l’acheteur. D’une façon générale, il vous faut veiller à mentionner les Incoterms que le vendeur applique dans ses conditions générales de vente. 

Si vous recherchez l’emballage adéquat pour vos opérations d’export, consultez nos produits sur la boutique en ligne RAJA. 

Guide pour choisir les cartons pour vos colis

Abonnez-vous à notre newsletter

La rédaction

La rédaction RAJA est composée d'expert métier, marché et produits. Son 1er objectif est de vous apporter des conseils concrets et pratiques afin de vous faire gagner du temps, vous aider à identifier des solutions répondant à vos problématiques logistique et vous accompagner dans vos démarches d'amélioration.

Laissez nous votre commentaire

Rechercher dans le blog

New call-to-action

Articles les plus lus

Suivez-nous sur les réseaux

Inscrivez-vous à notre newsletter